David Olivier - L'antispécisme, thèse modeste et forte


Blancs-Coteaux  Mardi 10 août
15h45 à 16h45
Droit des animaux Conférence
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
David Olivier est un militant antispéciste, cofondateur des Cahiers antispécistes (1992), fondateur de la Veggie Pride (2001) et des Estivales de la question animale (2002). Athée, utilitariste, il est partisan d'un progressisme ambitieux pour l'avenir de l'humanité et du monde sentient.

L'antispécisme, loin d'être le maximum de la radicalité animaliste voire révolutionnaire, est une thèse modeste. Il ne s'agit pas d'affirmer l'égalité (de dignité, de capacités, etc.) des individus de toute espèce, et encore moins des espèces entre elles. L'antispécisme est une simple négation : l'espèce des individus n'est pas un critère éthique valable. Thèse modeste et donc solide, elle n'en a pas moins des conséquences fortes, que je développerai rapidement, avant de laisser la place à la discussion avec le public.
Facebook Twitter

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info