Poissons

La vie des poissons

Les poissons qui finissent dans nos assiettes, qu’ils soient pêchés en mer ou issus de l’aquaculture, ont quasi toujours subi de terribles souffrances. On estime aujourd’hui que plus de 1000 milliards de poissons sont pêchés chaque année dans le monde.

Les poissons sont des êtres sensibles et intelligents qui, comme beaucoup d’animaux terrestres, sont sociables, explorent, jouent… et ressentent la douleur. Pourtant, la plupart d’entre eux meurent d’asphyxie, de décompression ou découpés vivants.

Dans les élevages piscicoles, les poissons sont entassés dans des bassins où leurs comportements naturels sont limités, ce qui engendre du stress et des agressions entre congénères. L’eau est souvent polluée par leurs propres déjections, et les poissons sont plus vulnérables aux maladies, infections et parasites.

Les bateaux de pêche ne laissent aucune chance aux poissons, à la fois par la sophistication des outils de capture et par la multiplication des équipements permettant de repérer les bancs de poissons. Une fois remontés sur le pont du bateau, généralement les poissons suffoquent : l’asphyxie peut durer de 25 minutes à 4 heures. Les filets remontent aussi de nombreux poissons et animaux marins qui n’ont pas de valeur marchande (espèces non commerciales ou animaux trop jeunes) : ils sont rejetés à la mer, moribonds, et n’ont quasiment aucune chance de survivre.

La pêche a aussi un impact énorme sur notre environnement, notamment à cause des chalutiers qui ravagent les fonds marins et des filets « fantômes ».

Les poissons ne peuvent pas crier, mais nous devons entendre leur souffrance.

Doublez votre impact

Votre don est doublé :
donnez 1 €, L214 reçoit 2 €* !

* du 17 au 27 juin