Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

La vie des veaux laitiers

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Chaque année, des centaines de milliers de veaux naissent pour que les vaches produisent du lait. Leur vie commence avec la séparation d'avec leur mère, déchirement pour l'un comme pour l'autre.
La plupart des femelles renouvelleront le cheptel tandis que les mâles seront engraissés avant d'être abattus. Pourquoi leur chair est-elle si blanche ?

Elevage en batterie

Les veaux, nés de l’industrie du lait, passent les huit premières semaines de leur vie seuls dans des cases individuelles souvent à peine plus grandes qu’eux et parfois sans litière. Il sont nourris de lait entier, de lait en poudre reconstitué et d’aliments composés.

Ces veaux, généralement élevés en batterie, sont volontairement anémiés pour que leur chair soit claire, afin de répondre aux habitudes des consommateurs. Le minimum légal d’apport en fer dans leur alimentation est en effet en dessous des recommandations de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

L'écornage des veaux et la castration des jeunes mâles, des interventions reconnues douloureuses, sont très souvent effectués sans anesthésique ou anti-douleur.

Mourir jeune

Des dizaines de milliers de veaux sont transportés chaque année à travers l’Europe, pendant des trajets très longs qui peuvent dépasser 24 heures : par exemple des veaux nés en Irlande seront engraissés en Hollande ou en Espagne. D’autres resteront sur les fermes-usines qui les ont vus naître.

Ces veaux sont abattus avant leurs deux ans pour la viande. La plupart ne verront jamais un pâturage. Le destin des veaux femelles est le plus souvent celui de leur mère, les autres sont engraissées et abattues comme les mâles.

En savoir plus sur les abattoirs

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info