Canards à foie gras

La recette du foie gras que les producteurs ne vous donneront pas

Interdit dans de nombreux pays du monde pour cause de cruauté envers les animaux, le gavage d’une oie ou d’un canard est obligatoire en France pour produire du foie gras. Sexage, broyage, gavage, stéatose hépatique, mortalités élevées sont la réalité cachée sous le marketing tapageur des fêtes de fin d’année.

1.

Chaque année en France, 46 millions de canetons naissent pour le foie gras.

2.

On trie les canetons par sexe : on différencie les mâles des femelles (ici par retournement du cloaque).

3.

Seuls les mâles sont gavés. Les femelles sont généralement gazées ou broyées.

4.

Les canards sont élevés en semi-liberté de leur 40e à leur 80e jour.

5.

Puis l’immense majorité d’entre eux sont enfermés en cage de batterie.

6.

Pendant 10 à 14 jours, ils sont gavés au moyen d’un tube de métal de 25 cm.

7.

Généralement, pendant le gavage, ils sont plaqués au sol par une grille amovible.

8.

La suralimentation forcée provoque des blessures et des maladies.

9.

Près d’un million de canards meurent chaque année en période de gavage.

10.

À l’abattoir, ils reçoivent une décharge électrique puis sont égorgés.

11.

On extrait de leur cadavre un foie atteint de stéatose hépatique de 6 à 10 fois sa taille normale.

12.

Le foie gras, c’est pas si chic que ça…

Doublez votre impact

Votre don est doublé :
donnez 1 €, L214 reçoit 2 €* !

* du 17 au 27 juin