Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Environnement et élevage cunicole

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
L'élevage cunicole est une source de grandes souffrances pour les lapins. En soi, c'est une raison suffisante pour mettre un terme à cet élevage. Pour celles et ceux qui accordent de l'importance à l'environnement, il peut être utile de préciser que ce type d'élevage ne répond pas aux objectifs de durabilité fixés par la loi d'orientation agricole votée en juillet 1999.

Rappelons que l'élevage cunicole professionnel en France est à 100 % un élevage hors sol.

  • ces élevages sont gourmands en énergie fossile : ils nécessitent d'être chauffés en hiver et ventilés de façon correcte tout au long de l'année. Cette forte utilisation d'énergie fossile contribue au changement climatique.
  • la gestion des effluents d'élevage pose le problème des surfaces d'épandage. Les élevages cunicoles sont très concentrés dans le Grand Ouest et n'ont pas tous de surfaces agricoles autres que les bâtiments d'élevage. Cela génère des excédents d'effluents qui sont cause de pollution de l'eau et des sols.
  • ces élevages ne sont pas autonomes au niveau des matières premières : la nourriture des lapins est constituée de granulés complets commercialisés par l'industrie de l'alimentation animale. Cette utilisation des intrants marque une forte dépendance vis à vis des industries de l'agro-alimentaire. Les médicaments et les antibiotiques sont également utilisés massivement.
  • ils nécessitent une forte utilisation des transports aussi bien des intrants que des "viandes" puisque les abattoirs sont eux aussi concentrés dans les bassins de production alors que les clients sont répartis sur tout le territoire. Les filières courtes sont quasi inexistantes dans la filière cunicole.

D'une manière générale, l'élevage des animaux pour se nourrir questionne la responsabilité des pays occidentaux dans les problèmes actuels d'environnement.

Voir le site viande.info.

Source : L. Fortun-Lamothe, INRA, université de Toulouse, "Quelle est la durabilité de la production cunicole ? Atouts et limites des conditions d'élevage actuelles", 12e Journées de la Recherche Cunicole, 27-28 novembre 2007, pp. 155-165

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info