Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Prises accessoires, prises fantômes et surpêche

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

En plus des prises attendues, une partie des animaux capturés ne correspondent pas aux espèces ciblées ou sont trop jeunes ; ils sont alors rejetés à la mer, morts ou agonisants. C’est ce qu’on appelle les prises accessoires. Dans certaines pêcheries de chalutage de crevettes, le rejet peut atteindre 90% de la prise. 89% des requins marteaux et 80% des requins blancs et des requins renard ont disparu de l’Atlantique Nord Est dans les 20 dernières années suite aux prises accessoires. La « pêche fantôme » fait aussi des prises innombrables : quand un filet maillant est perdu ou abandonné, il continue à pêcher tout seul pendant des mois ou des années.

Aujourd’hui, on parle de surpêche : les poissons sont de moins en moins nombreux dans les océans. Ils ne se reproduisent pas assez vite pour « remplacer » leurs congénères pêchés.

En décembre 2006, une équipe dirigée par Boris Worm, de l’université de Dalhousie (Canada), a calculé qu’au milieu du XXIe siècle, les espèces les plus couramment pêchées aujourd’hui pourraient avoir disparu si la pression humaine (surpêche, pollution et destruction des milieux) continue au rythme actuel.

En savoir plus sur les prises accessoires, la pêche fantôme et la surpêche

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info