→ en connaître plus sur l'élevage des cochons
Logo de L214 - Ethique & Animaux

Vie de misère pour les cochons Fermons cet élevage du Finistère

Elevage insalubre

Forcés à vivre au milieu des cadavres de leurs congénères en putréfaction ou leurs ossements, les cochons de cet élevage intensif survivent dans un environnement répugnant. L’élevage est de toute évidence hors de contrôle des services vétérinaires du Finistère. Dans les salles de maternité, des truies voient leurs petits mourir sous leurs yeux, impuissantes dans leurs cages. Face à ces conditions de vie intolérables pour les animaux, demandons aux autorités la fermeture immédiate de cet élevage insalubre.

Les animaux ont désespérément besoin de nous. Ne les oublions pas, agissons pour eux.

Dans cet élevage du Finistère

Photo d'un cadavre de cochon en putréfaction au milieu des animaux vivants - élevage Finistère 2017
Un cadavre en putréfaction au milieu des animaux vivants
Photo de l'état général d'un élevage de cochons - élevage Finistère 2017
L’état général de l’élevage : insalubrité extrême
Photo d'une truie qui regarde ses petits  - élevage Finistère 2017
Une truie regarde ses porcelets : elle ne peut même pas se retourner dans sa cage

Photo d'un porcelet à l'agonie sous les yeux de sa mère - élevage Finistère 2017
Porcelet à l’agonie sous les yeux de sa mère : il ne résistera pas
Photo de l'état général d'un élevage de cochons - élevage Finistère 2017
Des ossements dans les allées de l’élevage : les cadavres ne sont pas toujours retirés par l’éleveur
Photo d'une truie qui regarde ses petits  - élevage Finistère 2017
La queue des porcelets est systématiquement coupée : une pratique illégale et pourtant courante
En savoir plus : lire notre communiqué de presse

Actus

20 mars 2017 : La pétition demandant la fermeture de l’établissement a récolté plus de 100 000 signatures.

20 mars 2017 : La vidéo a été vue près de 2 millions de fois sur les réseaux sociaux.

16 mars 2017 : Suite à l’inspection des services vétérinaires ayant eu lieu le matin de la révélation de l’enquête, la Préfecture indique que : « des non-conformités sérieuses ont été relevées ».

16 mars 2017 : La préfecture annonce un contrôle dans la journée par les services vétérinaires dans le Télégramme.

16 mars 2017 : Article publié sur le site du Monde : "Scandale sanitaire dans un élevage breton de cochons".

16 mars 2017 : L214 rend publiques les images d'un élevage de cochon du Finistère.

SIGNEZ LA PÉTITION

Mettons fin au supplice des cochons d’un élevage du Finistère !

À M. Pascal LELARGE
Préfet du Finistère
Et M. Patrick DEHAUMONT
Directeur de la DGAL (Direction générale de l'alimentation)

L214 révèle le supplice de centaines d’animaux dans un élevage du Finistère près de Quimper.

Comme dans 95% des cas, les cochons sont élevés sur un sol en béton, sans accès à l’extérieur. Ils naissent de mères enfermées dans des cages dans lesquelles elles ne peuvent se retourner, puis sont entassés dans des enclos pour être engraissés.

En plus d’être soumis à ces pratiques industrielles courantes, les cochons subissent ici la négligence la plus totale : forcés à vivre au milieu des cadavres de leurs congénères en putréfaction ou leurs ossements, les cochons de cet élevage intensif survivent dans un environnement répugnant. L’élevage est de toute évidence hors de contrôle des services vétérinaires du Finistère.
Lire le texte complet...

Nous comptons sur vous pour convaincre le Préfet du Finistère de faire fermer cet élevage au plus vite.

Merci de votre soutien !

Validation de la signature

    Cette pétition est gérée par Change.org. En signant, vous acceptez les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de Change.org.

    Merci !

    Augmentez significativement votre impact,
    en partageant cette enquête

    Hélène Gateau
    expert vétérinaire

    “Les images tournées dans cet élevage industriel breton sont insoutenables. Les bâtiments sont vétustes, mais aussi totalement insalubres.”
    “Ici, le risque de transmission de dangers ayant un impact sur la santé animale, mais aussi sur la santé humaine, est maximal.”

    Photo d'Hélène Gateau
    Lire le commentaire complet d'Hélène Gateau

    ET DANS LES AUTRES ELEVAGES DE COCHONS ?

    Chaque année, près de 25 millions de cochons élevés en France finissent à l’abattoir. 95% d’entre eux naissent et grandissent dans des élevages intensifs, sans accès à l’extérieur, sur du béton, nés de mères enfermées dans des cages dans lesquelles elles ne peuvent se retourner. De nombreuses mutilations sont pratiquées à vif sur les porcelets notamment pour les contraindre à ces conditions de vie extrêmes : coupage de la queue dès la naissance, meulage des dents et castration. Les porcelets les plus faibles, considérés comme peu rentables, sont “claqués” sur une surface dure afin de les éliminer.

    L214 souhaite que notre société en arrive à reconnaître que les animaux ne sont pas des biens à notre disposition, et ne permette plus qu’ils soient utilisés comme tels. Ils sont eux aussi des habitants de cette planète et leurs intérêts méritent considération. Découvrir L214
    L214