Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Lagardère Travel Retail n’utilisera plus d’œufs de poules élevées en cage

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Communiqué de presse L214 - Éthique & Animaux

Un engagement mondial salué par L214


Lagardère Travel Retail, multinationale du groupe Lagardère et l’un des leaders du commerce en gares et aéroports dans le monde (Relais H, Hubiz, So! Coffee, Trib’s…), vient de s’engager à ne plus utiliser d’œufs de poules élevées en cage d’ici 2025 et ce, partout où le groupe est présent. Une décision prise à la suite d’échanges avec L214 et l’Open Wing Alliance, coalition internationale d’associations œuvrant pour la fin de l’élevage en cage partout dans le monde. L’engagement de Lagardère Travel Retail s’étendra à tous les restaurants et points de ventes de l’entreprise, dans les gares et les aéroports implantés en Europe, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique.

Lagardère Travel Retail opère dans 33 pays et enregistre un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros. L214 salue l’engagement de cet acteur de poids en faveur des animaux. Pour Johanne Mielcarek, porte-parole de L214,
"En se montrant à l’écoute d’une préoccupation sociétale croissante, Lagardère Travel Retail contribuera à améliorer la condition de milliers d’animaux en élevage, partout dans le monde. En France, le mouvement pour la fin des cages est aujourd’hui intensifié par l’annonce de cet acteur majeur sur le marché de la restauration."

Pour Dag Rasmussen, PDG de Lagardère Travel Retail,
"Cette décision reflète notre engagement à offrir aux voyageurs des produits de la plus haute qualité. Lagardère Travel Retail remercie L214 pour leur persévérance, qui a grandement contribué à l'amélioration significative des conditions d'élevage des animaux".

→ Le communiqué de Lagardère Travel Retail

→ Liste des entreprises engagées en France

En France, une pétition pour l’interdiction de l’élevage en cage

Lagardère Travel Retail se joint aux engagements nombreux d’entreprises comme Paul, Sodexo, Panzani (etc.) à exclure les oeufs de batterie de leurs produits ou de leurs menus. Un mouvement volontaire des acteurs de l'industrie qui renforce la demande de l'interdiction de l'élevage en cage par plusieurs associations, dont L214.

Le 11 décembre dernier, L214 a rendu publiques des images provenant d'un élevage de poules en cage des Côtes-d'Armor. Les œufs de cet élevage, transformés pour partie en ovoproduits, étaient également vendus en supermarchés sous la marque Matines. Les images commentées par Stéphane Bern, montrant des poules dans un état dramatique, ont été relayées par la plupart des grands médias nationaux et ont suscité l'indignation du public. En 10 jours, plus de 54 000 personnes ont signé la pétition de L214 demandant l’interdiction de l’élevage en cage des poules pondeuses.

De leur côté, 21 ONG dont L214 ont envoyé une lettre commune à Emmanuel Macron en faveur de l’abolition de l’élevage en cage.

→ Voir l'enquête commentée par Stéphane Bern

→ Voir la lettre des 21 ONG

À propos de L214

L214 est une association loi 1908 tournée vers les animaux utilisés dans la consommation alimentaire (viande, lait, œufs, poisson). Elle articule son travail sur 3 axes complémentaires :

  • Rendre compte de la réalité des pratiques les plus répandues et les faire évoluer par des campagnes d’information. Agir en justice contre les pratiques illégales et travailler à l’évolution de la réglementation.
  • Faire connaître l’impact des productions animales sur les animaux et la planète et proposer des alternatives : diminution de la consommation de produits animaux, abandon de l’élevage intensif et transition vers l'alimentation végétale.
  • Nourrir le débat public autour de la place accordée aux animaux et soulever la question du spécisme.
Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info