Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Livres, revues et essais sur notre rapport aux animaux

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Voici quelques suggestions de lecture autour de la question animale. Nous avons privilégié les textes parus en français.

Des revues

Image L214Mag

Le L214Mag est la revue éditée 3 fois par an par notre association. Elle est consultable et téléchargeable en ligne. On peut également s'y abonner gratuitement. Cette revue approfondit l'actualité de l'association et permet de suivre nos actions.

L214Mag

Disponible sur la boutique de L214

Image Les Cahiers antispécistes

Les Cahiers antispécistes sont une revue fondée en 1991 pour remettre en cause le spécisme (discrimination basée sur l'appartenance à une espèce) et pour explorer les implications scientifiques, culturelles et politiques d'un tel projet. Tous les articles publiés sont en ligne. Les numéros récents ainsi que la collection complète sont en vente sur la boutique en ligne de L214.

Les Cahiers antispécistes

Image Revue Semestrielle de Droit Animalier

La Revue Semestrielle de Droit Animalier est éditée par la Faculté de droit et des sciences économiques de Limoges et par l'Observatoire des mutations institutionnelles et juridiques. Elle peut intéresser tant les militants animalistes que les personnes qui étudient la question animale dans le cadre de travaux universitaires ou autres. Cette revue est téléchargeable en ligne.

Revue Semestrielle de Droit Animalier

Image Véganes. Revue contreculturelle

Véganes. Revue contreculturelle est éditée simultanément au Québec et en France. Ce mook chic, illustré avec exigence, conjugue militantisme, lifestyle (reportages, mode, recettes) et politique (éthique, écoféminisme, antispécisme…).

Véganes. Revue contreculturelle

Disponible sur la boutique de L214

Livres

Note : la date indiquée est celle de la première édition en langue originale.

Philosophie morale

Philosophie morale : les fondamentaux

Image La liberation animale

• Peter Singer, La Libération animale (1975).

C’est le 1er ouvrage de philosophie à faire de la question animale une question éthique centrale. Singer argumente que les intérêts des individus sentients comptent moralement, quelle que soit leur espèce. Ne pas prendre en compte de façon égale les intérêts des animaux non humains relève d'un préjugé qu'à la suite de Richard Ryder, il appelle le spécisme. En outre, Singer offre au lecteur une description très détaillée, implacable, et constamment mise à jour au fil des rééditions, de deux pratiques que justifie le spécisme : l'expérimentation animale et l'élevage industriel. Ce livre mérite d'être lu pour sa grande clarté.

Disponible sur la boutique de L214

Image Egalite animale expliquee aux humains

• Peter Singer, L’Égalité animale expliquée aux humains (1985).

Ce livre condense les thèses de Peter Singer sur la question animale. C’est une version “résumée” des thèses de La libération animale et des chapitres consacrés aux animaux de Practical Ethics du même auteur.

Téléchargeable gratuitement

Disponible sur la boutique de L214

Image Les droits des animaux

• Tom Regan, Les droits des animaux (1983).

Dans la première partie du livre, Regan montre que les animaux sont des êtres conscients (thèse controversée à l’époque de rédaction du livre). Ensuite, il défend l’idée de droits des animaux. Il voit les droits comme un périmètre protecteur qui prémunit un individu des mauvais traitements. En ceci il se distingue des conséquentialistes (Peter Singer par exemple), qui peuvent accepter de causer du tort à un animal si c’est le seul moyen de produire des conséquences heureuses pour le plus grand nombre. Il a popularisé le slogan “nous ne voulons pas des cages plus grandes, nous voulons des cages vides”.
Malgré une expression claire, ce livre est très technique au plan philosophique.

Image Introduction aux droits des animaux

• Gary Francione, Introduction aux droits des animaux. (2015).

Dans cet ouvrage, le juriste Gary Francione présente de façon accessible ses thèses. Le fait que les animaux soient sensibles leur donne un certain nombre de droits, en particulier celui de ne pas être la propriété d’autrui. Pour Francione, c’est ce statut de propriété qui est au coeur de l’exploitation animale. Ce livre aborde aussi d’autres thèmes de la question animale : l’éthologie, la réalité de l’élevage, le militantisme en faveur des animaux.

Compte-rendu de l'ouvrage

Philosophie morale : fondamentaux non traduits

Image The Expanding Circle

• Peter Singer, The Expanding Circle (1981).

Il s’agit d’un des livres fondateurs du programme de recherche sur l’origine de la moralité. Peter Singer décrit les origines biologiques du sens moral et discute les thèses des “sociobiologistes”. Bien que nos instincts moraux ne s’appliquent initialement qu’à nos proches, il défend l’idée que la raison rend possible le développement d’une morale universelle. La raison a permis, au cours de l’histoire, d’étendre le cercle de la considération morale au delà du cercle restreint de notre groupe social proche jusqu’à englober, avec l’antispécisme, l’ensemble des êtres sensibles.

Image Created from animals

• James Rachels, Created from animals (1991).

Ce livre aborde la théorie de l’évolution (il constitue d’ailleurs une bonne initiation sur le sujet) et ses implications éthiques. Contrairement à beaucoup de philosophes qui postulent que les questions morales et scientifiques appartiennent à deux domaines séparés, Rachels défend l’idée que la théorie de l’évolution a pour implication dans le domaine moral l’égale considération des intérêts et ce qu’il appelle l’individualisme moral : le fait qu’il faut traiter les individus selon leurs caractéristiques propres et non sur les caractéristiques, réels ou supposés, de leur groupe d’appartenance, que ce soit le “race”, le sexe, l’espèce, la nationalité, etc.

Article de Rachels sur ce thème

Philosophie morale : ouvrages de synthèse

Image Ethique animale

• J.-B. Jeangène Vilmer, Éthique animale (2008).

Ce livre fait la synthèse des travaux en éthique animale. Il fait aussi le point sur les problèmes qu’abordent les militants de la cause animale : expérimentation, élevage, pêche, corrida, foie gras, cirques, zoos, abandons d’animaux, etc. Il s’agit d’un ouvrage universitaire mais néanmoins accessible permettant de se forger une culture générale sur la “question animale”.


Image Ethique animale

• J.-B. Jeangène Vilmer, L’éthique animale (2011).

Il s’agit d’une version condensée du livre précédent, publié dans la série Que sais-je ? des Presses Universitaires de France.

Essais sur la question animale

Image Especes et ethique

• Estiva Reus, David Olivier et James Rachels, Espèces et Éthique. Darwin : une (r)évolution à Venir (2001).

Ce livre est un recueil de textes autour de la théorie de l'évolution et ses diverses implications : l'inexistence d'une “Nature” bienveillante et normative, les théories scientifiques sur l'apparition du sens moral, la pauvreté de la notion d'espèce, la proximité mentale entre les humains et les autres animaux, et les implications antispécistes du darwinisme. Un livre indispensable pour combattre les arguments basés sur les idées de nature et d’espèce.

Téléchargeable gratuitement

Image Faut-il manger les animaux

• Jonathan Safran Foer, Faut-il manger les animaux ? (2010).

Le romancier Safran Foer raconte dans ce livre l’enquête qu’il a mené sur l’élevage industriel et les questions qu’il a été amené à se poser.
Sans donner de réponse tranchée, l'auteur invite le lecteur à questionner son rapport aux animaux et à adopter un regard critique sur sa consommation de viande.

Image Desobeir pour les animaux

• Brigitte Gothiere, Clèm Guyard, Karine Mazoyer, David Olivier, Xavier Renou, Pierre Sigler, Elodie Ventura, Désobéir pour les animaux (oct. 2014).

La science et le simple bon sens montrent que les animaux sont des êtres conscients, intelligents, capables de relations complexes et dotés de personnalités singulières. Face aux intérêts financiers liés à l'exploitation des animaux, il est urgent de désobéir pour faire cesser la domination extrêmement violente que les humains exercent sur les autres animaux et promouvoir ensemble des relations de solidarité, de partage et de respect. Cet ouvrage vous propose des données pour comprendre, des arguments pour discuter et des conseils pratiques pour s'opposer.

Disponible sur la boutique de L214

Lire notre chronique


Image Plaidoyer pour les animaux

• Matthieu Ricard, Plaidoyer pour les animaux (2014).

Poursuivant le travail entrepris dans ses ouvrages Plaidoyer pour le bonheur et Plaidoyer pour l’altruisme, Matthieu Ricard aborde la question animale sous tous ses aspects et dénonce le sort réservé aux animaux dans tous les domaines où ils sont exploités. Son originalité est de partir des sentiments moraux déjà présents chez ses lecteurs et de les amener, sans les culpabiliser, à prendre conscience de ce qui bloque leur bienveillance à l’égard des animaux (l’ignorance, les préjugés, l’idéologie, les fausses excuses, etc.) et à changer leur attitude.

Disponible sur la boutique de L214

Lire notre chronique

Image La cause des animaux

• Florence Burgat, La cause des animaux (2015).

Dans un style limpide, l'auteure effectue une remise en question de nos pratiques quotidiennes. À travers l’étude de gestes apparemment insignifiants ou de pratiques grande échelle - l’élevage industriel et l’exprimentation animale -, l’auteur nous pousse à nous interroger : que nous apprennent ces pratiques ? Sont-elles justifiables ? justes ? Pourquoi la reconnaissance par le droit du caractère sensible des animaux provoque-t-elle de tels débats ?

Lire notre chronique

Image Zoopolis

• Sue Donaldson et Will Kymlicka, Zoopolis. Une théorie politique des droits des animaux (2016).

Will Kymlicka et Sue Donaldson se focalisent non sur les droits des animaux mais sur nos obligations concrètes à leur égard, ce qui suppose que l’on examine nos relations avec eux.
Ils proposent trois catégories d’animaux : domestiques, sauvages et liminaires. Et pour chacune, trois modèles de vivre ensemble : la citoyenneté, la souveraineté, le statut de résident. Pour ce faire, ils s’appuient sur des travaux concernant les personnes en situation de handicap et la manière dont on peut les sortir de l’invisibilité sociale et politique. Aujourd’hui les théories de la justice intègrent enfin la notion de vulnérabilité reléguant par là même l’idée de citoyens de seconde zone. Cette reconnaissance, à la fois morale et politique, d’individus vulnérables, les auteurs de Zoopolis suggèrent de l’appliquer aux animaux.

Disponible sur la boutique

Image Manifeste animaliste

• Corine Pelluchon, Manifeste animaliste. Politiser la cause animale. (2017).

Soulignant l'universalité de la cause animale, Corine Pelluchon montre que les violences infligées aux animaux reflètent les dysfonctionnements de la société, et qu'il convient de politiser la cause animale et de donner des repères théoriques et pratiques pour y parvenir. Il convient ainsi d'aider les personnes travaillant dans l'élevage, l'expérimentation, l'alimentation ou la mode à se reconvertir et à innover ; à sensibiliser dès le plus jeune âge par exemple en enseignant l'éthique animale et l'éthologie dans le secondaire et à la faculté également.
L'auteure souhaite qu'il soit donné aux citoyens, aux représentants politiques et aux différents acteurs de l'économie les moyens d'opérer la transition vers une société juste prenant en compte les intérêts des humains et ceux des animaux.

Disponible sur la boutique de L214

Image Biographies animales

• Éric Baratay, Biographies animales. Des vies retrouvées. (2017).

Éric Baratay, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Lyon, propose des biographies animales – récits de vie ou de fragments de vie – construites à partir des ressentis, perceptions et vécus des animaux.
Croisant sources écrites, images photographiques et filmées et connaissances éthologiques actuelles, et tout en s'appliquant à éviter autant que possible extrapolations, antrhopocentrisme et antrhopomorphisme, l’auteur repousse les frontières de l’écriture de l’histoire pour se placer résolument du côté des animaux. En accumulant des matériaux sur différents destins inscrits dans leur temps, en les comparant, il propose aussi de penser des époques et des générations animales.
Cet ouvrage propose une véritable approche inédite et enrichissante de notre perception des animaux et de leur vécu.

Ouvrages sur les enjeux éthiques de l'alimentation

Image Confessions d’une mangeuse de viande

• Marcela Iacub, Confessions d’une mangeuse de viande (2011).

Dans ce livre autobiographique, Marcela Iacub raconte son enfance en Argentine, son éducation humaniste anthropocentrique, sa mauvaise foi quand elle était carnivore et le déclic qui l’a rendu végétarienne. Elle analyse l’idéologie et les excuses que nous déployons pour justifier notre consommation de viande, ainsi que certains paradoxes de la législation actuelle.




Image Je mange avec ma tete

• Élise Desaulniers, Je mange avec ma tête (2011).

Manger avec sa tête, affirme Elise Desaulniers, c'est choisir ce qu'on met dans son assiette, en sachant que les choix qu'on fait ont des conséquences : sur notre santé d'abord, mais aussi sur l'environnement, sur la vie des animaux, sur celle d'autres personnes. En dix chapitres, elle explique les bases de l'éthique alimentaire, en apportant un nouvel éclairage sur des enjeux tels que les pesticides, les OGM et les aliments bio.

Disponible sur la boutique de L214


Image La revolution vegetarienne

• Thomas Lepeltier, La révolution végétarienne. Les conséquences de nos chois alimentaires (2013).

L’évolution de notre conception aussi bien des animaux que de la morale entraîne la société moderne, malgré elle, vers le végétarisme. Ces êtres sensibles nous apparaissent de moins en moins privés des qualités que nous, les êtres humains, possédons. De plus, la société n’a cessé d’élargir ses horizons moraux. Elle a aussi commencé à intégrer certains animaux à la sphère juridique en interdisant de les maltraiter sans raison. Pourtant, chaque année, des milliards d’animaux, censés être protégés par la loi, sont élevés et tués dans des conditions abominables pour être mangés, alors que la nourriture carnée n’est nullement nécessaire pour être en bonne santé. Cette cruauté, qui va à l’encontre des grandes avancées de la société moderne, ne perdure que par ignorance ou hypocrisie. Mais la situation est trop paradoxale pour durer en l’état. Alors, demain, tous végétariens ?

Disponible sur la boutique de L214


Image No Steak

• Aymeric Caron, No Steak (2013).

Dans ce livre mêlant réflexion et récits personnels, Aymeric Caron détaille toutes les raisons pour lesquelles nous devons être végétariens (éthiques, notamment) et pour lesquelles nous seront probablement contraints à le devenir (comme les contraintes écologiques). Il y évoque les objections courantes et les difficultés auxquelles font face les végétariens, et a été ressenti à sa sortie comme un bol d’air par les végétariens qui se sentent isolés et incompris.

Image L'ethique a table

• Peter Singer, L'éthique à table (2015).
À mi-chemin entre l'enquête sociologique et la philosophie éthique, ce livre pose un regard critique sur la nourriture que nous consommons et ses méthodes de production et se propose de donner à chacun les moyens de faire le meilleur choix alimentaire. Pour comprendre les conséquences immenses de ce que nous mangeons sur les habitants de la planète, humains ou animaux, et sur les générations futures, et comprendre comment le pouvoir de faire des choix alimentaires éthiques est à la portée de tous, et bien plus simplement qu'il n'y paraît.
Ouvrage préfacé par Aymeric Caron.

Lire notre chronique

Image Le végétarisme et ses ennemis

• Renan Larue, Le végétarisme et ses ennemis. Vingt-cinq siècles de débats (2015).

Cet ouvrage rend compte de la querelle qui oppose depuis l'Antiquité partisans et contempteurs du végétarisme. Alors que les débats faisaient rage entre notamment les pythagoriciens et les stoïciens à propos du droit qu'ont les hommes d'user des animaux et de leurs chairs, l'Église imposa très tôt aux fidèles de ne rejeter aucune nourriture, hors des périodes dites "maigres", sous peine d'excommunication. Il faudra attendre les Lumières pour que ressurgisse le végétarisme et l'idée d'un éventuel droit des bêtes à ne pas être pas tuées et mangées par les humains. De telles positions suscitent des réactions hostiles de la part des industriels, mais aussi de certains philosophes. Selon ces derniers, l'intérêt que suscite le mode de vie vegan témoignerait même du déclin des valeurs occidentales. Ces réactions hostiles n'ont cependant rien de nouveau, et l'auteur s'attache à montrer que le mouvement actuel de libération animale doit au contraire être envisagé comme l’héritier de la philosophie des Lumières.

Image Voir son steak comme un animal mort

• Martin Gibert, Voir son steak comme un animal mort (2015).

Ce livre part du constat suivant : au niveau des arguments, l'affaire est entendue, la consommation de viande n'est pas défendable, que ce soit pour des raisons éthiques ou environnementale. Dès lors, comment expliquer que tant de gens continue de manger de la viande ? L'auteur explique ce paradoxe par les recherche récentes en psychologie : les mangeurs de viande déploient une série de stratégie pour soulager "leur dissonance cognitive". Avec humour, autodérision et un style plaisant, Martin Gibert nous éclaire sur les comportements irrationnels des humains.

Disponible sur la boutique de L214

Image Antispéciste

• Aymeric Caron, Antispéciste. Réconcilier l'humain, l'animal, la nature. (2016).

Après No steak, Aymeric Caron se penche à nouveau via ce nouveau livre sur la question animale, avec une réflexion plus poussée. Avec Antispéciste, il développe une réflexion de fond sur la place que nous devons accorder aux animaux dans notre société, le tout étayé par de solides arguments éthiques et scientifiques. On y découvre également une pensée plus personnelle sur l’éthique animale et la stratégie militante.

Image Introduction au carnisme

• Melanie Joy, Introduction au carnisme. Pourquoi aimer les chiens, manger les cochons et se vêtir des vaches. (2016).

Pourquoi certains animaux sont-ils destinés à nous tenir compagnie, tandis que d'autres nous servent de chaussures ou de plat de résistance ? Le carnisme est une idéologie omniprésente dans nos sociétés et pour cela même invisible, guidant à notre insu nos choix alimentaires les plus quotidiens. En forgeant ce terme, Melanie Joy lève ainsi le voile sur des mécanismes sociaux et psychologiques extrêmement puissants qui contrarient nos penchants naturels à la compassion, et nous invite à prendre conscience du conditionnement carniste et à le comprendre pour mieux nous en libérer.

Disponible sur la boutique de L214

Image Les animaux ne sont pas comestibles

• Martin Page, Les animaux ne sont pas comestibles (2017).

À travers son propre cheminement, des réflexions, des témoignages et des rencontres, ainsi que des informations nutritionnelles, cet écrivain entraîne le lecteur dans une réflexion dynamique et constructive autour du véganisme. L'auteur invite chaque personne, végane, végétarienne ou non, à s'interroger sur le regard qu'elle porte aux animaux et sur la place que la société leur assigne. Pour Martin Page, la lutte pour les animaux est une question de justice sociale qui n'a rien à voir avec l'ascèce ou une question de pureté, et il est plus que temps d'inventer un monde empathique et égalitaire.

Disponible sur la boutique de L214

L'humanité carnivore

• Florence Burgat, L'humanité carnivore (2017).

L’être humain a-t-il toujours été carnivore et est-il voué à le rester ? L'auteure de L'humanité carnivore, la philosophe Florence Burgat, montre qu’on ne saurait se contenter de répondre « parce que c’est bon » : la chair humaine est réputée aussi avoir bon goût, ce qui n’empêche pas l’anthropophagie de faire l’objet d’un interdit très largement répandu (mais lui-même non universel). Et il existe dans l’histoire et la préhistoire différents modes d’alimentation d’où la viande est absente ou marginale. Il faut interroger les mythes et les rituels, les soubassements anthropologiques de la consommation de viande – y compris un certain goût pour la cruauté, l’idée même de la mise à mort, du démembrement et de la consommation d’êtres vivants, par où l’humain éprouve sa supériorité sur les animaux. La découverte d’un principe d’équivalence au cœur de la logique sacrificielle (la substitution d’un végétal à une victime animale ou humaine) est ce sur quoi Florence Burgat prend finalement appui pour proposer une voie de sortie originale et montrer comment les viandes végétales et in vitro pourraient se substituer aux viandes animales que l’humanité a pris l’habitude de manger.

Disponible sur la boutique de L214

V comme Vegan

• Théo Ribeton, V comme vegan (2017).

Dans cet ouvrage, l'auteur ne s’attache pas à expliquer et décortiquer toutes les raisons qui pourraient pousser notre société à se séparer de l’exploitation animale : il considère que tous ces arguments sont du domaine de l’acquis. Théo Ribeton va plutôt présenter les différentes facettes d’un mouvement qui selon lui, a déjà commencé à transformer notre monde et à façonner notre manière de penser. Résolument optimiste, il ne se demande pas si le véganisme sera un jour la norme : cette éventualité lui paraît certaine. La question est plutôt de savoir quand et comment ce changement va se produire !

Lire notre chronique

Enquêtes sur l’industrie de la viande

Image Un éternel Treblinka

• Charles Patterson, Un éternel Treblinka (2002).

Charles Patterson fait l’histoire de l’industrialisation de l’abattage aux États-Unis et de l’inspiration que les Nazis ont tiré des abattoirs de Chicago pour imaginer les camps d’extermination. Pour lui, l’exploitation des animaux sert de matrice à l’exploitation des humains. Loin d’être sensationnaliste, ce livre est une enquête historique mesurée et instructive, qui montre le parallèle entre différentes formes d’oppression. Ce livre brise un tabou, celui de la comparaison entre meurtre des humains et des animaux. Pourtant, si on dit que “les Nazis ont traité les Juifs comme des animaux”, on dit aussi, symétriquement, que l’on traite les animaux comme les Nazis ont traité les Juifs pendant la seconde guerre mondiale !

Disponible sur la boutique de L214

Image INRA au secours du foie gras

• Antoine Comiti, L’INRA au secours du foie gras (2006).

Ce livre, fruit d’un an d’enquête, montre que la branche élevage de l’INRA, un institut de recherche public, sert généralement l’intérêt des filières. Il décrit la façon dont l’INRA a tenté de contrer le consensus international selon lequel le gavage est préjudiciable aux animaux. Sans se livrer à de la fraude (en truquant les résultats), les zootechniciens de l’INRA ont produit des études biaisées concluant que les canards ne souffrent pas du gavage. Antoine Comiti décrypte la mauvaise foi et les biais de ces études. Un livre instructif en particulier pour les militants confrontés à la langue de bois des lobbies de l’élevage.

Téléchargeable gratuitement

Disponible sur la boutique de L214

Image Bidoche

• Fabrice Nicolino, Bidoche (2009).

Fabrice Nicolino décrit par le menu les ravages écologiques, sanitaires et sociaux de l’élevage industriel dans le monde, ainsi que le sort que cette industrie réserve aux animaux eux-mêmes. Il aborde aussi la question de la mondialisation de l’élevage (importation du soja pour nourrir les animaux, poids des grands groupes transnationaux, poids des lobbies, etc). Un livre intéressant pour se documenter sur les aspects environnementaux et politiques de l’industrie de la viande.

Image Ces betes qu'on abat

• Jean-Luc Daub, Ces bêtes que l’on abat (2009).

Sous-titré : journal d’un enquêteur dans les abattoirs français (1993-2008). Un texte qui met à rude épreuve la sensibilité du lecteur, mais qui nous fait connaitre la réalité des abattoirs.

Compte-rendu du livre




Image Un séjour en France

• Bérangère Lepetit, Un séjour en France (2015).

Dans ce livre Un séjour en France, Bérangère Lepetit, journaliste, rapporte son vécu après avoir travaillé quatre semaines à l’abattoir Doux, à la section du conditionnement des poulets. Elle nous entraîne dans les coulisses d'un abattoir, où travail est extrêmement pénible et ennuyeux, parfois dangereux.

Lire notre chronique

Image Steak Machine

• Geoffrey Le Guilcher, Steak Machine (2017).

Steak Machine est le récit d'une infiltration de quarante jours dans un abattoir industriel en Bretagne. Grâce à un CV imaginaire, une fausse identité, et un crâne rasé, le journaliste Geoffrey Le Guilcher a travaillé à la découpe de carcasses de bovins. Dans son livre, il raconte le quotidien des ouvriers qu'il a partagé : les giclées de sang dans les yeux, les doigts qui se bloquent et les défonces nocturnes. Un univers où, selon un collègue de l'abattoir, « si tu te drogues pas, tu tiens pas ». L'usine ciblée par le journaliste abat deux millions d'animaux par an. Une cadence monstrueuse qui mène inéluctablement au traitement brutal des hommes et des animaux.

Lire notre chronique

Disponible sur la boutique de L214

Éthologie

Image Emotions des animaux

• Marc Bekoff, Les émotions des animaux (2007).

Bekoff est un éthologue spécialiste des animaux sauvages. Il parle dans ce livre non seulement des émotions des animaux mais aussi des réticences qu’avaient jusque récemment les éthologues à attribuer des émotions dites “de haut niveau” aux animaux, par crainte obsessionnelle de l’anthropomorphisme.



Image Age de l'empathie

• Les livres de Frans de Waals.
Frans de Waals est un primatologue doué pour la vulgarisation scientifique. Chacun de ses livres aborde une facette de la vie des singes : la culture, la politique, la morale, la vie sociale. Frans de Waals fait voler en éclat les préjugés sur les animaux et le “propre de l’homme”.

Image Révolutions animales

• Karine Lou Matignon, Jane Goodall (préface), Révolutions animales. Comment les animaux sont devenus intelligents (2016).

Basé sur les avancées des connaissances scientifiques sur les compétences des animaux et l’histoire des relations hommes/animaux, ce livre est le premier ouvrage complet en France dédié à ces questions. Une première partie réunit les connaissances actuelles sur les compétences des animaux à la lumière des découvertes les plus récentes. Dans une seconde partie, c’est l’histoire des relations entre les hommes et les animaux, des origines jusqu’à nos sociétés modernes, en passant par les différentes époques et cultures, qui est abordée, ainsi que la question très actuelle, mais aussi d’avenir, du bien-être et des droits des animaux. Pour la première fois, la recherche et la pensée sont traitées sur un pied d’égalité avec les sujets d’actualité.

Illustrés / romans

Romans

Image Défaite des maîtres et possesseurs

• Vincent Message, Défaite des maîtres et possesseurs (2016).

Plongeant dans un des enfers invisibles de notre modernité, retraçant l’histoire d’un amour difficile, Défaite des maîtres et possesseurs nous entraîne dans une fable puissante où s’entrechoquent les devenirs possibles de notre monde... lorsque les humains n'occupent plus tout à fait la même place. Un roman sombre et puissant qui remet en question notre domination.

Disponible sur la boutique de L214

Règne animal

• Jean-Baptiste Del Amo, Règne animal (2016).

Une fresque puissante, où le sort d'une famille d'éleveurs reflète la violence qui imprègne nos vies. Un roman organique, vibrant et cru, qui s'étend du début du 20e siècle à nos jours.




Illustrés

Image Une végétalienne très très méchante

• Rosa B., Brigitte Gothière (préface), Insolente Veggie. Une végétalienne très très méchante (2015).

Le fameux cri de la carotte, vous connaissez ? Découvrez l'humour incisif d'Insolente Veggie, cette végétalienne aussi drôle que méchante en laquelle chaque végétalien et vegan se reconnaîtra ! Des péripéties culinaires au militantisme, plus de 50 histoires pour rire, s'indigner et réfléchir !

Disponible sur la boutique de L214

L'antispécisme c'est pas pour les chiens !

• Rosa B., L'antispécisme c'est pas pour les chiens ! (2016).

Qu’est-ce que le spécisme ? À quoi ressemble la vie d’un antispéciste ? L’homme est-il le nec plus ultra de la création ?
Que ces questions hantent vos nuits ou que vous n’ayez jamais entendu parler de ce concept, petit cours illustré d’antispécisme plein d’humour, un peu de mauvaise foi et bourré d’insolence !

Disponible sur la boutique de L214

Lire notre chronique

Sentience. Tome 1. Animal Project

• Tyef-Volpi, Sentience. Tome 1. Animal Project (2016).

Une bande dessinée aux frontières du réel, qui plonge le lecteur dans une intrigue mêlant formule secrète, virus incontrolable et réflexion éthique.

Disponible sur la boutique de L214

Lire notre chronique

Sentience. Tome 2. Justice

• Tyef-Volpi, Sentience. Tome 2. Justice (2016).

Une bande dessinée aux frontières du réel, qui plonge le lecteur dans une intrigue mêlant formule secrète, virus incontrolable et réflexion éthique.

Disponible sur la boutique de L214

Lire notre chronique

La promesse de Mirtol

• Jennifer Dalrymple, La promesse de Mirto ou comment un premier humain refusa de tuer l'animal (2016).

Mirto part à la chasse pour la première fois. Mais lorsqu’il blesse une marmotte, son cœur se brise et il décide qu’il ne chassera plus jamais, même si son clan ne partage pas sa décision. Mirto est le premier humain qui refusa de tuer pour se nourrir. Par cet acte, il prouvera à tous que l’on peut vivre sans tuer d'animaux.

À partir de 9 ans.

Disponible sur la boutique de L214

Pouiki, le petit cochon

• Stéphanie Valentin, Pouiki, le petit cochon (2017).

Pouiki est un petit cochon né dans un élevage et arraché à sa mère très jeune. Une histoire triste, qui pourtant se finit bien, grâce à l'intervention d'une petite fille qui n'est pas d'accord pour le laisser souffrir ! Au travers de ce livre, Stéphanie Valentin aborde la question difficile de l'exploitation animale de manière touchante et adaptée aux jeunes enfants.

À partir de 3 ans.

Disponible sur la boutique de L214

Lire notre chronique




On peut aussi citer les livres de Boris Cyrulnik, Andrew Linzey, Estiva Reus, David Chauvet, Gil Raconis, Catherine Halayel, Florence Pinaud.

Certains ouvrages sont sur la boutique de L214, accompagné d'un synopsis.

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info