Le (dé)goût des choses simples
Herta doit s'engager !

Fermons d'urgence cet élevage !

Mise à jour

Nouvelles images en 2021

Suite aux images diffusées en 2020, les services vétérinaires du ministère de l’Agriculture ont mené une inspection dans cet élevage. Ils ont rapidement communiqué en assurant que l’élevage était bien tenu, qu’aucune non-conformité majeure n’avait été observée. Ni d’animaux en souffrance, ni même de cadavre !

Un mois après cette inspection, de nouvelles images montrent qu’il n’en est rien. Contrairement à ce qu’affirmaient les services vétérinaires, l’élevage viole la réglementation sur une multitude de points : coupe systématique des queues, animaux blessés non soignés, absence d’eau pour nombre d’animaux, absence de matériaux manipulables pour occuper les cochons, toiture en train de s’écrouler dans l’un des bâtiments, etc.

Des non-conformités persistantes et facilement observables que la préfecture aurait dû relever et sanctionner lors de leur première inspection.

Signez la pétition pour exiger que Herta améliore les conditions de vie des cochons

Herta nous ment !

En 2020, L214 a enquêté dans l’élevage de cochons mis en avant par Herta pour illustrer sa « filière Préférence ». Il s’agit en fait d’un élevage intensif qui se trouve sur la commune de Limoise dans l’Allier.

Dans les salles de maternité, les truies mettent au monde des porcelets à la chaîne. Elles sont enfermées dans des cages à peine plus grandes que leur corps. L’espace est tellement exigu qu’elles peinent à se lever. Dans ces conditions, on voit qu’il leur arrive d’écraser l’un de leurs petits en se couchant.

Les porcelets naissent dans un environnement de métal, de plastique et de béton.

Dès leurs premiers pas, ils se coincent les pattes dans les fentes du sol ajouré. Sans soins et sans attention de leur mère, totalement bloquée, de nombreux porcelets meurent à la naissance. On voit sur les images l’éleveur assommer des porcelets jugés trop chétifs.

Herta nous ment. Les élevages « Préférence » Herta ne sont pas respectueux des animaux et ne fonctionnent pas de façon plus « moderne et responsable » que la plupart des élevages intensifs standards. Ce sont des élevages sordides où les animaux passent une vie de souffrance. Signez la pétition pour exiger que Herta améliore les conditions de vie des cochons.

Emprisonnement

Dans les salles de maternité, les truies sont enfermées dans des cages à peine plus grandes que leur corps.

Naissances à la chaîne

Les truies mettent au monde des porcelets à la chaîne. Elles donnent naissance à une trentaine de porcelets chaque année.

blessures

Dans ces conditions sordides d’hyper productivité, les truies sont considérées comme des machines et non comme des êtres sensibles.

mortalités

Sans soins et sans attention de leur mère, totalement bloquée, de nombreux porcelets meurent à la naissance.

Entassement

Les cochons à l’engraissement sont entassés les uns sur les autres. Sales, griffés, les cochons ont tous la queue systématiquement coupée.

antibiotiques

De nombreux produits médicamenteux sont présents dans cet élevage, dont des antibiotiques périmés depuis 10 ans.

0 %
des Français se déclarent défavorables à l’élevage des cochons sur un sol en béton, sans paille.1
0 %
des Français considèrent la cause animale comme importante.2

Signez la pétition

Nous exigeons d’Herta l’arrêt de l’enfermement des cochons, des cages et des mutilations !

Déjà  signatures !

    Merci d'avoir signé la pétition !

    Aux dirigeants de Nestlé et de Casa Tarradellas, co-propriétaires de la marque Herta.

     

    En 2013, Herta a créé sa propre filière porcine : « HERTA s’engage filière Préférence ». Avec cette filière, Herta dit « signer les prémices de l’élevage moderne et plus responsable ». Herta cherche à rassurer les consommateurs : « la “filière Préférence” initie une démarche plus respectueuse de l’environnement et du bien-être animal. »

     

    L214 a enquêté dans l’élevage de cochons mis en avant par Herta pour illustrer sa « filière Préférence ». Il s’agit en fait d’un élevage intensif, qui ne fonctionne pas de façon plus « moderne et responsable » que la plupart des élevages intensifs standards.

    L’enquête montre des conditions d’élevage déplorables pour les cochons, à l’opposé des engagements pris par la marque.

     

    Les cochons élevés pour Herta ne sortent jamais au grand air. Ils vivent enfermés, sur un sol en béton nu, sans paille ni autre litière. Pour éviter le cannibalisme au sein des enclos surpeuplés, leurs queues sont coupées peu après leur naissance. Les jeunes mâles sont castrés. Les mères sont immobilisées une grande partie de leur vie dans des cages si étroites qu’elles ne leur permettent même pas de se retourner. Dans ces conditions, il leur arrive d’écraser l’un de leurs petits en se couchant.

    Les cochons sont des êtres sensibles et intelligents. Face à ces conditions de vie intolérables, nous exigeons d’Herta l’arrêt de l’enfermement des cochons, du sol en béton, des cages individuelles pour les truies et des mutilations douloureuses aux porcelets.

    Merci !

    Partagez cette enquête pour lui donner le maximum d’impact

    Soutenez le travail d’enquête de L214

    Recettes, trucs et astuces en 21 jours pour découvrir comment laisser les animaux hors de nos assiettes.

      Merci de vous être inscrit au Veggie Challenge !

      Alternatives végétales

      Découvrez les alternatives vegan : savoureuses, bluffantes et diversifiées, vous n’y perdrez rien, les animaux y gagneront tout.

      Actualités

      • Revue de presse 2021.
      • 11.02.2021. Waitrose suspend à nouveau ses approvisionnements.
      • 11.02.2021. L214 dépose un recours contre l’État et diffuse de nouvelles images qui démontrent que les services vétérinaires ont caché la réalité de la situation de cet élevage au public. Lire notre communiqué de presse.
      • Revue de presse 2020 : enquête dans un élevage de la “filière Préférence” Herta.
      • 24.12.2020. Complaisance décomplexée des services de l’État : L214 réagit au communiqué de presse scandaleux de la préfecture de l’Allier.
      • 17.12.2020. Suite à une inspection inopinée les 2 et 3 décembre 2020, la préfecture admet la mise en évidence de non-conformités mineures ou moyennes justifiant une mise en demeure de l’élevage, lui demandant de se mettre en conformité.
      • 04.12.2020. Herta suspend son approvisionnement dans l’élevage mis en avant pour illustrer sa “filière Préférence”. (Le Monde, L’Union)
      • 03.12.2020. Les supermarchés Waitrose (UK) ont décidé de retirer les produits Herta des rayons. Lire notre communiqué de presse.
      • 03.12.2020. La DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) a diligenté un contrôle dans l’élevage. (Le Point, L’Est Républicain)
      Logo L214
      L214 souhaite que notre société reconnaisse que les animaux ne sont pas des biens à notre disposition et que leurs intérêts méritent notre considération.

      Association L214 – Éthique & Animaux
      L214.com  Mentions légales

      L214 sur les réseaux sociaux Facebook Twitter Instagram Youtube