Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Problèmes cruciaux dans les abattoirs de lapins

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Une étude scientifique publiée à l'occasion du dernier congrès mondial de cuniculture (1) met en cause l'efficacité de l'étourdissement électrique généralement pratiqué dans les abattoirs de lapins.
 
Abattoir lapinAujourd'hui, l'association de protection animale L214 dévoile des images prises dans un abattoir français. On y voit des lapins reprendre conscience sur la chaîne d'abattage, des images difficilement soutenables.

Les lapins tués ce jour-là étaient issus d'une souche bien particulière : leur peau est utilisée dans l'industrie de la fourrure de luxe, leur chair vendue comme viande gastronomique (2).

« Sans même parler des conditions d'élevage et de transport des animaux, il est indéniable que même au moment de leur mise à mort, de nombreux lapins vivent de terribles agonies » déclare Sébastien Arsac, porte parole de L214.

Voir la vidéo « La vie des animaux - les lapins »

« Problèmes cruciaux en ce qui concerne le bien-être animal »

Dans les abattoirs, les lapins doivent être étourdis avant leur mise à mort. C'est une exigence de la réglementation sur la protection des animaux (3). L'étude scientifique précitée a porté sur un effectif de 1020 lapins élevés pour leur chair. Les procédures d’étourdissement et de saignée ont été contrôlées. Il a été établi que :
« L’abattage des lapins à l’échelle commerciale pose des problèmes cruciaux en ce qui concerne le bien-être animal. Cette étude a révélé que les électrodes pouvaient être mal positionnées sur beaucoup d’animaux, causant probablement une souffrance inutile. La reprise de conscience avant la mort, même si cela concerne peu d’animaux, indique que, dans certains cas, la durée de l’étourdissement est insuffisante. »

L'avis rendu en 2006 par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) confirme quant à lui, que les grandes variations d'impédance du courant dues aux propriétés isolantes de la fourrure des lapins, influent sur l'efficacité de l'étourdissement électrique (4). Il est à souligner que certains lapins ne sont tout simplement pas étourdis par ce procédé.

Chaque année en France, 40 millions de lapins sont comptabilisés en abattage contrôlé. Il semble impossible de leur garantir une mise à mort sans stress et sans souffrance.

En savoir plus sur la production française de lapin de chair

Contact presse (photos, vidéo, informations) :
Sébastien Arsac
Port. : 06 17 42 96 84


Sources :
  1. S. Rota Nodari, A. Lavazza, P. Candotti, « Evaluation of rabbit welfare at stunning and slaughtering in a commercial abattoir », 9th World Rabbit Congress, 10-13 juin 2008.
    Une traduction libre de cet article : http://www.l214.com/lapin/etude-etourdissement-abattage.
  2. En France, 100 000 peaux de lapins sont produites chaque année pour l'industrie de la fourrure de luxe. Une coopérative basée en Poitou-Charentes dispose d'une licence d'exploitation exclusive d'une souche de lapins développée par l'INRA. Le mode d'élevage est de type hors sol ; les lapins sont élevés dans des cages au sol grillagé à l'intérieur de bâtiments fermés. Ils sont abattus à l'âge de 5 mois.
  3. Article R214-70 du Code rural.
  4. EFSA, Opinion of the Scientific Panel on Animal Health and Welfare (AHAW) on a request from the Commission related with the welfare aspects of the main systems of stunning and killing applied to commercially farmed deer, goats, rabbits, ostriches, ducks, geese, 13 février 2006, pp. 33-35.
    Une traduction libre de ce chapitre : 5.3 Etourdissement électrique et abattage.

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info