Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Brioche Pasquier n’utilisera plus d’œufs de poules élevées en cage

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Le géant des brioches s’engage

Le groupe Brioche Pasquier a annoncé qu'il n'utilisera plus d'œufs de poules élevées en cage, en France et partout ailleurs dans le monde, d'ici 2025. Cet engagement fait suite à des échanges avec l’association L214.

Cette annonce intervient peu de temps après que le groupe Panzani a annoncé une politique d’achat excluant les œufs de poules en cage d’ici 2025, suite au nouveau scandale d’un élevage de poules en cage.

Pour Brigitte Gothière, porte-parole de L214,

"la décision de Brioche Pasquier prouve, avec les engagements de nombreuses autres entreprises telles que le Groupe Panzani, Barilla, Michel et Augustin et bien d’autres, que le rejet de l’élevage des poules en batterie ne concerne pas uniquement la grande distribution mais l’ensemble du secteur agroalimentaire, y compris les fabricants de produits transformés."

→ Liste des entreprises engagées en France

L’élevage des poules en cage, scandales à répétition

Au cours des dernières années, L214 a révélé plusieurs enquêtes montrant les conditions de vie des poules dans les élevages de batterie en France.
Le 30 mai dernier, l’association a dévoilé les images d’un élevage de poules calamiteux situé en Vendée. Ces images ont convaincu le Groupe Panzani de s’engager à exclure les œufs de batterie de son approvisionnement.

→ Voir la vidéo d'enquête

En mai 2016, l’association montrait l’état déplorable de 200 000 poules dans un élevage approvisionnant plusieurs enseignes de la grande distribution sous la marque Matines. Sous la pression de l'opinion publique, Matines a procédé au retrait de 2 millions d’œufs des rayons de supermarchés.

→ Voir la vidéo d'enquête (Matines)

→ Banque d'images L214 libres d'utilisation

Contacts presse

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info