Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Une première en France : l’enseigne Colruyt ne vendra plus d'oeufs de batterie

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

L214, éthique et animaux

Les Français opposés à l’élevage en batterie, la grande distribution commence à réagir.

Suite à un courrier de l’association L214, le groupe Colruyt a annoncé que plus aucun oeuf de poules élevées en cages ne serait commercialisé dans leurs rayons*. Cette enseigne représente plus de 70 points de vente répartis en région parisienne et dans l'Est de la France.

Par ailleurs, après plusieurs mois de discussions avec L214, le U Express rue Mouton-Duvernet à Paris a également supprimé la totalité des oeufs de batterie de ses rayons*. L214 salue ces actes concrets en faveur d'une meilleure prise en compte des animaux. Selon un sondage OpinionWay, 84% des Français sont favorables à ce que les supermarchés en France cessent de vendre des œufs issus des poules élevées en batterie.

Brigitte Gothière, porte-parole de L214, encourage les autres enseignes à suivre le bon exemple de Colruyt : « Colruyt devient la première chaîne de supermarchés en France à cesser la vente de toutes les boîtes d'oeufs de batterie. Il est temps que les autres enseignes conviennent elles aussi de leur co-responsabilité dans le traitement infligé aux animaux, et s'engagent à se détourner de l'élevage en batterie. »

Colruyt stoppe les oeufs de batterie

→ Sondage sur les conditions d'élevage en France

Contact presse :

Sébastien Arsac : 06 17 42 96 84
Brigitte Gothière : 06 20 03 32 66

*Ces décisions concernent les rayons oeufs des supermarchés. Elles ne concernent pas les oeufs utilisés dans les plats préparés et les pâtisseries.

Comparaison de la situation entre la France et le reste de l’Europe

Dans plusieurs pays d’Europe, il est de plus en plus rare de trouver des oeufs de poules élevées en cage. Les oeufs issus de ce type d’élevages ont par exemple totalement disparu de la grande distribution en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas. Depuis quelques années, il semble que cette influence gagne du terrain en France. Après les hôtels Novotel bannissant en 2010 les oeufs de batterie de leurs petits déjeuners, la chaîne de magasins Monoprix supprimant en 2013 les oeufs code 3 (oeufs de batterie) de sa marque propre, voilà que Colruyt se joint à cette démarche vers davantage d’éthique.

Sur cette question, les Français sont quasi unanimes. Selon un sondage OpinionWay de 2014, 90% des Français sont défavorables aux élevages qui concentrent les animaux dans des bâtiments fermés sans leur laisser d’accès à l’extérieur et 84% des Français sont favorables à ce que les supermarchés en France cessent de vendre des œufs issus des poules élevées en batterie.

→ Distributeurs ayant banni les oeufs de batterie en Europe

Un exemple pour Système U ?

Après les avancées de Novotel et Monoprix, L214 mène une campagne visant Système U lui demandant de ne plus vendre d’oeufs de batterie. Serge Papin, PDG de l’enseigne, a affirmé vouloir retirer de ses magasins les produits faisant polémique. Il est indéniable que l’élevage en cage fait l’objet d’une polémique puisqu’il est désapprouvé par l’écrasante majorité des Français. En septembre dernier, L214 révélait une enquête vidéo mettant en cause plusieurs élevages en batterie de poules pondeuses fournissant la marque U. L214 attend toujours un engagement de la part de Système U.

→ Vidéo d'élevages fournissant la marque U

→ Secouons Super U

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info