Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

L214 dévoile de nouvelles images choc d’un élevage de lapins

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Un message vidéo de Matthieu Ricard invite à ouvrir les yeux sur les élevages français

L’organisation de défense des animaux L214 dévoile aujourd’hui de nouvelles images provenant d’un élevage de lapins élevés pour la viande. Matthieu Ricard, docteur en génétique cellulaire et moine bouddhiste dont le livre Plaidoyer pour les animaux* sort aujourd’hui aux éditions Allary, commente les images dans une vidéo de présentation de l’enquête.

« Les images sont dures, [...] ma seule requête, c'est de ne pas détourner le regard face à une réalité cachée mais qui est pourtant celle de ces animaux, jour après jour, année après année. »
Matthieu Ricard

Vidéo

→ Voir la vidéo

→ Photos (dispos en HD)

Cette exploitation intensive qui compte des milliers de lapins en cages illustre les conditions dans lesquelles les lapins sont contraints de vivre. Cages bondées, sol grillagé, lapins blessés ou malades, laissés sans soin dans leur cage, lapins morts : les images ne laissent aucun doute sur la souffrance de ces animaux.

L214 a montré ces images à plusieurs vétérinaires dont le docteur Yves Lahiani, chroniqueur vétérinaire sur France 2 :
« Certaines atteintes faciales sont si sévères que l’on découvre horrifié, des lapins vivants scalpés avec de larges plages de nécrose cutanée céphaliques et cervicales avec des abcès putrides. C’est là l’évidente preuve d’un défaut grave de surveillance et de soins. »

→ Tous les avis d’experts sur cet élevage

Brigitte Gothière, porte-parole de l’association L214, relève l’incohérence de cette situation : « Nous reconnaissons tous que les animaux ne doivent pas être maltraités et tués sans nécessité. Pourtant, chaque année en France, 36 millions de lapins élevés en batterie sont tués à la chaîne dans les abattoirs. Tous animaux d'élevage confondus, cette vaste boucherie sacrifie impitoyablement et inutilement plus d'un milliard d'êtres sensibles et intelligents. Comme le dit Matthieu Ricard, il est temps d'étendre notre bienveillance aux animaux et de refuser qu'ils finissent dans nos assiettes ! »

Parallèlement à cette enquête, L214 lance une campagne d’affichage dans le métro parisien pour sensibiliser les voyageurs aux conditions d’élevage des lapins et des animaux d’élevage en général. Cette campagne intitulée “Une vie de souffrance pour un morceau de viande” sera visible sur les quais à partir de ce jeudi 9 octobre.

Affichage dans le métro parisien

→ Télécharger l'affiche

Dans un récent sondage OpinionWay, 88% des personnes interrogées s’expriment en faveur de l’interdiction de l’élevage des lapins en cages de batterie.

→ Sondage

* Matthieu Ricard, Plaidoyer pour les animaux, Allary Editions, oct 2014

Contacts presse :
Brigitte Gothière : 06 20 03 32 66
Sébastien Arsac : 06 17 42 96 84

L’élevage de lapins en France

En France plus de 40 millions de lapins vivent en cage sur un sol grillagé, source d’inconfort permanent et de blessures aux pattes. Leurs cages sont dépourvues de tout aménagement. Il leur est impossible de se dresser, de se cacher, de bondir, de ronger, de fouiner. En phase d’engraissement, le moindre mouvement dérange les autres lapins et les agressions sont fréquentes, occasionnant blessures et infections. Les élevages comptent en moyenne plus de 6 000 animaux. Les maladies liées à la promiscuité sont nombreuses, faisant des lapins l’espèce la plus exposée au antibiotiques.

→ En savoir plus sur l’élevage de lapins en France

Pas de réglementation pour l’élevage de lapins

Aucune réglementation spécifique à l’élevage de lapins n’existe en France. Aucun texte ne pose de limites à l’entassement des animaux ou aux privations qui leur sont faites (absence de litière ou de galeries, impossibilité de se tenir debout ou d’effectuer des bonds, lapins reproducteurs à l’isolement…). Ces conditions d’élevage extrêmes sont ainsi devenues la norme de l’industrie.
En Autriche ou en Suisse, l’élevage en batterie des lapins est interdit. En 2012, la Belgique a validé une feuille de route destinée à éliminer progressivement l’élevage en cage des lapins élevés pour la viande.

Contacts presse :
Brigitte Gothière : 06 20 03 32 66
Sébastien Arsac : 06 17 42 96 84

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info