Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

[enquête] Super U commercialise des œufs d’élevages sordides

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Suite à une décision de justice, le contenu de ce communiqué de presse a été modifié.

Le 17/09/2014

84% des Français favorables au retrait des œufs de batterie dans les supermarchés

L’association de défense des animaux L214 révèle ce jour une enquête vidéo mettant en cause plusieurs élevages en batterie de poules pondeuses fournissant la marque U.

Menée dans trois élevages distincts, l’enquête montre des animaux entassés par dizaines de milliers. On y voit des poules déplumées et des cadavres en décomposition bloquant les œufs.

Vidéo poules pondeuses U

→ Voir la vidéo publique d'enquête

→ Photos

Nous pouvons aussi vous transmettre les rushs sur demande.

L214 demande à Système U de cesser la commercialisation des œufs de poules élevées en cage.

Dans un sondage OpinionWay publié ce jour, 84% des Français s’expriment en faveur de la suppression des œufs de poules élevées en cages dans les supermarchés.
Ils sont également 90% à se montrer favorables à l’interdiction de l’élevage en cage des poules pondeuses.

L’association interpellera l’enseigne devant son siège social jeudi 18 septembre, à l’occasion d’un happening et d’une projection vidéo des images d’enquête.
Où : devant le siège de Système U, 20 rue d'Arcueil, Rungis
Quand : jeudi 18 septembre de 11h à 13h

→ Site de l'enquête

→ Sondage OpinionWay

Contacts presse :
Sébastien Arsac (sur place) : 06 17 42 96 84

Bérénice Riaux (sur place) : 06 37 12 61 16
Brigitte Gothière : 06 20 03 32 66

Des poules entassées, déplumées, mortes dans les cages

La vidéo d’enquête publiée ce jour sur le site web de l’association expose les conditions d’élevage des poules dans trois exploitations de Bretagne. Chaque exploitation détient près de 100 000 poules pondeuses en cages. Les images montrent des poules déplumées et exprimant des comportements anormaux de picage liés à l’enfermement et à la pauvreté du milieu. Des poules mortes dans les cages se décomposent au milieu d’autres poules, leurs cadavres entravant la circulation des œufs.

Grâce au code d’élevage obligatoire imprimé sur la coquille des œufs, L214 a pu établir que les œufs de ces élevages sont vendus aux clients des magasins U sous la “marque U”.

Pour Brigitte Gothière, porte-parole de l’association L214 : “ces conditions d’élevage industrielles contreviennent aux besoins élémentaires des animaux. Les magasins U se rendent responsables de maltraitance animale en vendant des œufs d’élevages en batterie : il est temps que leurs dirigeants prennent la sensibilité des animaux au sérieux.”

Soutenue par les 27 000 signataires d’une pétition sur la plateforme change.org, L214 appelle les magasins U à cesser de vendre des œufs de batterie.

→ Pétition "Secouez Super U"

84% des Français favorables à un engagement des supermarchés

Dans un sondage OpinionWay publié ce jour, 84% des Français s’expriment pour la suppression des œufs de poules élevées en cages dans les supermarchés.
Ils sont également 90% à se montrer favorables à l’interdiction de l’élevage en cage des poules pondeuses.

“Ces résultats plaident en faveur d’une évolution rapide des pratiques d’élevage et de l’engagement de la grande distribution à abandonner les œufs de batterie” estime Brigitte Gothière.

En Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne ou en Autriche, l’ensemble de la grande distribution a cessé de commercialiser des œufs de batterie, ainsi de nombreuses enseignes au Royaume-Uni, en Italie ou encore en Suède.
En France, 68 % des poules sont élevées en cage, 25% en bâtiments avec accès au plein air et 7% au sol (sans accès au plein air). En avril 2013, Monoprix est devenue la première enseigne française à cesser de vendre des œufs de batterie sous sa marque de distributeur.

→ Sondage OpinionWay

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info