Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Le Ministre de l'Agriculture britannique et les Lords boycottent le foie gras

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
L214

Hier, la Chambre des Lords a annoncé le retrait du foie gras du menu de son restaurant. Une semaine plus tôt, le ministre de l'Agriculture britannique David Heath a appelé les consommateurs à refuser le foie gras en raison des souffrances causées aux animaux.

Le gavage fait actuellement l'objet d'une plainte déposée à la Commission européenne par cinq associations internationales de protection des animaux, dont L214 qui vient de publier une enquête filmée dans plusieurs salles de gavage du Sud-Ouest de la France et montrant l'état dégradé des oiseaux.

→ L'enquête en vidéo

Le foie gras n'est plus le bienvenu au Royaume-Uni

Emboîtant le pas à la Chambre des Communes qui a déjà retiré le foie gras de ses menus, la Chambre des Lords (équivalent du Sénat) a annoncé hier que le foie gras ne figurerait plus à la carte de son restaurant à partir de janvier prochain.

Le 13 décembre, le Ministre britannique de l'Agriculture et de l'Alimentation, David Heath, a déclaré à l'occasion d'un débat parlementaire sur le bien-être des animaux  : « Ce que je dirais, et je n'exprime qu'un avis personnel, c'est que les gens ne devraient pas acheter de foie gras en raison de la manière dont il est produit (...) et tant qu'il n'existe aucun moyen de le produire qui soit respectueux des animaux (...). »

Le Prince Charles exige quant à lui, depuis plusieurs années, que le foie gras ne soit pas servi au sein de ses résidences royales.

Enquête et plainte à la Commission européenne

Alors que la contestation internationale du gavage prend de l'ampleur*, le gavage fait actuellement l'objet d'une plainte déposée à la Commission européenne par cinq associations internationales de protection des animaux. L214, qui compte parmi les associations plaignantes, vient de publier une vidéo d'enquête dans des élevages du Sud-Ouest de la France. On y voit les canards tentant de fuir à l'approche du gaveur, haletant ou vomissant, ainsi que des animaux à l'état très dégradé, moribonds ou morts dans les cages de gavage en batterie. La vidéo met notamment en cause un fournisseur de la marque Labeyrie, numéro un du foie gras dans les hypermarchés français.

Vidéo d'enquête en salles de gavage du Sud-Ouest

La loi européenne énonce qu'« aucun animal n'est alimenté ou abreuvé de telle sorte qu'il en résulte des souffrances ou des dommages inutiles » et exige qu'un « espace approprié [aux] besoins physiologiques et éthologiques » des animaux leur soit accordé. 

La majeure partie du foie gras mondial, produite en France, est obtenue dans des conditions illégales en Europe. Le gavage en cages de batterie individuelles, bien qu'interdites depuis le 1er janvier 2011, constitue 75% de la production française.

Selon Brigitte Gothière, porte-parole de L214 : « Les images que nous ramenons de nos enquêtes de terrain sont à cent lieues des clichés bucoliques déployés par l'industrie du foie gras dans ses publicités. Cette documentation brute, livrée directement "du producteur au consommateur", ne permet pas de dissimuler la souffrance des animaux gavés pour la production de foie gras. »

* Depuis juillet 2012, la production et la commercialisation du foie gras sont interdits en Californie.
En Italie, la plus grande enseigne de supermarchés du pays, Coop, a décidé en octobre de retirer le foie gras de ses rayons en raison des souffrances impliquées pour les canards et les oies gavés.

→ L'enquête en vidéo

→ Salle de gavage fournissant Labeyrie

→ Photos à télécharger

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info