Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

L'abattoir d'Alès fermé après la vidéo d'enquête de L214

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Le 14/10/2015

Mise à jour suite à la diffusion de l'enquête

Suite à la diffusion ce matin d'images d'enquête à l'abattoir d'Alès par L214, montrant les souffrances sévères infligées à des bovins, cochons, moutons et chevaux, et pointant des risques sanitaires associés aux pratiques de l'abattoir, le maire d'Alès Max Roustan "ému par ces images" a annoncé par voie de communiqué la "fermeture immédiate à titre conservatoire de cet établissement" ainsi que "le lancement d'une enquête administrative interne sur d'éventuels manquements aux normes d'abattage des animaux".

→ communiqué de la mairie d'Alès

→ site de L214 diffusant l'enquête

L214 se réjouit de la suspension des activités de l'abattoir, tout en rappelant que la commune d'Alès, en tant qu'exploitant de l'abattoir régional, porte la responsabilité des pratiques qui s'y déroulent quotidiennement, et déplore que seul un scandale médiatique soit de nature à inciter les autorités à agir.

Brigitte Gothière, co-fondatrice de L214 :"Derrière les murs des abattoirs règne une opacité des plus totales. Plus de 40 000 personnes ont signé depuis ce matin notre pétition et attendent qu'un minimum de "justice" soit rendue aux animaux victimes de l'abattoir d'Alès. Nous nous réjouissons de la décision du maire de la ville, mais sommes attachés à rappeler que tous les abattoirs sont des lieux de mort violente et de détresse pour les animaux : la seule véritable justice qui puisse leur être rendue est de cesser de les consommer."

Dans un communiqué de presse diffusé ce soir, la préfecture du Gard indique que l'Etat avait relevé certaines infractions lors d'un contrôle de la DDPP le 4 septembre 2015 et en avait notifié l'abattoir par une mise en demeure le 22 septembre.

L214 relève que les services vétérinaires corroborent la non-conformité des pratiques ayant lieu à l'abattoir d'Alès et interroge l'action quotidienne des vétérinaires officiels en place dans l'abattoir.

La réglementation exige la présence d'un vétérinaire au sein de chaque abattoir et lui confère la responsabilité d'intervenir immédiatement en cas de manquements : que font les représentants de l'Etat en place au sein de l'abattoir ?

Vidéo d'enquête sur l'abattoir d'Alès

→ en savoir plus sur l'enquête filmée et la situation à l'abattoir d'Alès (communiqué du 14 octobre 2015)

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info