Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

L'abolition de la viande, c'est pas la mort !

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Abolition de la viandeA l'occasion de la semaine mondiale pour l'abolition de la viande, l'Association Végétarienne de France, L214 et CLEDA organisent une action à Paris le 29 janvier à partir de 14h.

A l'occasion de la semaine mondiale pour l'abolition de la viande, l'Association Végétarienne de France, L214 et CLEDA organisent une action à Paris le 29 janvier à partir de 14h.

Un événement :
- aux tonalités lugubres quand il évoque les animaux tués,
- aux tonalités chaleureuses et festives quand il évoque l'abolition de la viande.

Abolition de la viandeRendez vous à :
- 14h Beaubourg
- 14h45 Châtelet-Les Halles
- 15h30 St Michel
- 16h15 Odéon

Plus d'informations sur l'action à Paris
Plus d'informations sur les actions nationales ou internationales

Truie en stalleBoucherie planétaire

Par an, dans le monde, environ 60 milliards d'animaux terrestres sont abattus pour leur chair auquel s'ajoutent des centaines de milliards d'animaux aquatiques.
Une somme de souffrance dont Jonathan Safran Foer rend bien compte dans son livre Faut-il manger des animaux ?

Un carnage injustifiable

Contrairement aux idées reçues et savamment entretenues, les êtres humains n'ont pas besoin de consommer de produits d'origine animale pour vivre en bonne santé.

Puissance des lobbies agroalimentaires

En France, les filières de productions animales font jouer leurs appuis politiques et déploient leurs forces de communication pour maintenir à tout prix des niveaux de consommation gargantuesques. Les messages qu'elles diffusent sont trompeurs aussi bien du point de vue nutritionnel que sur les conditions d'élevage des animaux.

Un projet utopique ?

Des injustices du passé ont été abolies ou amenuisées, comme l'esclavage humain ou le statut inférieur assigné aux femmes : elles aussi étaient soutenues par des intérêts puissants ; elles aussi étaient ancrées dans la conscience collective au point que la majorité les croyait éternelles.
Alors pourquoi pas l'élevage et la pêche ?

En savoir plus sur la revendication d'abolition de la viande

Contact presse :
Brigitte Gothière : 06 20 03 32 66

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info