Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Poules pondeuses : une condamnation dérisoire

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

L'OAV (Office vétérinaire de l’UE) a épinglé la France parce qu'elle n'avait pas de système de sanction effectif, proportionné et dissuasif face aux infractions aux règles de protection animale.

En voici encore un exemple flagrant. Pendant plus de 6 ans, un éleveur a entassé en moyenne 5 poules par cage là où la législation n'en autorise que 3. Nous avons estimé à 147 000 euros les bénéfices réalisés grâce à cette surpopulation d'oiseaux. Suite à notre plainte, déposée avec la SNDA, l’éleveur a été condamné à une amende de… 500 euros. A quand la remise de médaille pour maltraitance des animaux ?

Voir le dossier 2009
Voir le rapport de l'Office alimentaire et vétérinaire

Détails de notre évaluation du gain de l'éleveur :

Cet élevage détenait approximativement 8.000 poules de plus que ne le permet la réglementation.

D'après l'Institut Technique de l'Elevage (ITAVI), pour un élevage standard, la marge de l'éleveur en 2007 est de 3,51 euros/poule/an. Cette information figure dans le document de synthèse intitulé « Résultats 2007 des enquêtes poulettes et pondeuses ».

Du 1er janvier 2003 au 1er janvier 2009, pour une marge équivalente à celle de l’année 2007, il est possible d’estimer que l’élevage ici considéré a accru sa marge de 8000 X 3,51€ X 6 ans, soit 147 000 euros.

Cet important profit a été réalisé au mépris des règles d'hygiène et de protection animale.

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info