Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Hunt sabotage : les défenseurs des animaux passent outre le décret d'obstruction à la chasse

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Communiqué de presse -- Droits des Animaux - L214

Promesse tenue : malgré le décret d'« obstruction à la chasse », l'association Droits des Animaux était ce week-end du 1er octobre présente sur le terrain [voir le reportage sur TF1 (1)], comme elle l'avait annoncé notamment sur LCI par la voix de son vice-président, David Chauvet : « Pas question en tout cas de renoncer à s'opposer aux chasses à courre : "On sera là dès la rentrée". Et en cas d'amende, "nos avocats sont prêts", assure-t-il. Il promet d'aller, si besoin est, jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme. » [2]

L'association commente son action de samedi dernier : « On nous menaçait d'une amende de 1500 € par militant ayant l'outrecuidance de tenter de sauver un cerf du carnage auquel se livrent les veneurs. Pourtant, nulle contravention ce samedi 4 octobre. Nous sommes partis comme nous sommes venus : assis sur ce décret. De notre point du vue, il n'existe tout simplement pas, étant contraire à nos libertés fondamentales, d'une valeur légale et morale autrement supérieure. »

« Impuissant à nous intimider, ce décret de complaisance n'aura donc servi à rien d'autre qu'à satisfaire les caprices de la Fédération Nationale de la Chasse (FNC) et rassurer les proches du pouvoir, qui pouvaient craindre pour ces garden-parties d'un genre sanglant que sont les chasses à courre ― "des chasses de rites sociaux entre des personnes qui appartiennent aux élites, politiques, économiques voire médiatiques" d'après les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot sur Rue89 (#3, octobre 2010). »

« Ce ne sera jamais qu'un des nombreux cadeaux offerts par ce gouvernement au lobby des chasseurs, telle que l'éducation des enfants qui leur est désormais confiée. Ils sont en effet autorisés à donner des cours d'écologie aux collégiens grâce à un partenariat signé le 4 mars dernier entre la FNC, le Ministre de l'écologie Jean-Louis Borloo (à l'origine du décret d'obstruction à la chasse) et le Ministre de l'éducation nationale Luc Chatel. Voir le communiqué de l'ASPAS [3]. Un bon moyen d'attirer les jeunes pour lutter contre la baisse de leurs effectifs (30 000 chasseurs "décrochent" chaque année), phénomène qui à terme menace leur influence en tant que groupe de pression. »

« Un aperçu de la compétence des "chasseurs professeurs", comme ils se surnomment eux-mêmes, nous est donné par l'intervention au JT de TF1 d'un maître d'équipage lors de la chasse à courre à laquelle nous avons assisté samedi dernier : "sans la vénerie, il n'y aurait plus d'animaux dans les forêts". Mort de rire ! »

Contacts presse :
Droits des Animaux : David Chauvet 06 21 66 29 24
L214 : Brigitte Gothière 06 20 03 32 66


[1] http://videos.tf1.fr/jt-we/malgre-le-decret-la-chasse-aux-chasseurs-cont...
[2] http://lci.tf1.fr/france/societe/2010-06/haro-sur-les-anti-chasse-587679...
[3] http://www.aspas-nature.org/content/view/388/61/lang,fr/
Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info