Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Gavage des canards : la Commission européenne ferme les yeux

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

L214, CIWF France et d'autres organisations internationales s'unissent et lancent une pétition adressée aux Présidents de la Commission européenne et du Conseil des ministres de l'Agriculture. Pour que la loi soit enfin prise au sérieux !

Signez notre pétition via Change.org "Foie gras : la Commission européenne ferme les yeux sur les infractions commises par la France !"

L214, éthique et animaux

Ces pratiques sont contraires à la réglementation

En effet, depuis plusieurs années, L214 dénonce auprès de la Commission européenne la façon dont la France et les autres pays producteurs de foie gras ignorent délibérément les lois européennes sur la protection des animaux.

D'après la loi :

  • on ne doit pas alimenter les animaux "de telle sorte qu'il en résulte des souffrances ou des dommages inutiles",
  • il est interdit d'enfermer les canards dans des cages individuelles où ils ne peuvent effectuer presque aucun mouvement,
  • les animaux doivent pouvoir bénéficier de litière et avoir assez d'espace pour étendre les ailes.

C'est tout le contraire qui est imposé aux canards gavés pour produire du foie gras.

Chaque année en France, du fait de la suralimentation forcée, un million de canards meurent pendant la période de gavage. Cette mortalité effarante est jusqu'à vingt fois plus élevée que chez des canards alimentés normalement. Sans surprise, l'état des canards gavés est reconnu comme pathologique par le Comité scientifique européen pour la santé et le bien-être animal.

Par ailleurs, une majorité des élevages enferment les canards dans des cages individuelles qui sont interdites en Europe depuis 2011.

Non seulement la France retarde sa mise en conformité, mais pire encore, elle entend continuer à ignorer ses obligations pendant encore plusieurs décennies : en effet, les nouvelles cages collectives qui remplacent progressivement les cages individuelles ne répondent pas non plus aux exigences de l'Europe : aucune de ces nouvelles cages ne procure aux canards de litière, pourtant obligatoire, ni assez d'espace.

La Commission européenne ignore ses propres lois

En 2012, L214 et plusieurs organisations internationales de défense des animaux ont déposé une plainte formelle contre la France et la Hongrie pour non-respect des normes de protection animale dans la production de foie gras. Cette plainte est restée sans suite malgré les nombreuses preuves apportées. La Commission européenne reconnaît pourtant les faits, mais refuse d'intervenir de façon contraignante pour mettre fin à ces abus qui font chaque année des millions de victimes animales.

Devrions-nous nous contenter d'apprendre que les autorités de Bruxelles interrogent régulièrement les pays producteurs de foie gras pour mettre à jour leurs données statistiques ? C'est ce que la Commission semble espérer !

Signez notre pétition via Change.org "Foie gras : la Commission européenne ferme les yeux sur les infractions commises par la France !"

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info