Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Nouvelle enquête : des animaux nés en France exportés et abattus au Liban et en Turquie

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Au bout d’un voyage de souffrance, une mort violente.

Chaque année des dizaines de milliers d'animaux sont exportés vivants en dehors de l’Union européenne, entassés dans des bétaillères ou des cargos dans lesquels ils subissent des voyages de plusieurs jours.


Les transports longue distance sont un calvaire pour les animaux mais arrivés à destination rien ne leur est épargné.

Les abattoirs au Liban et en Turquie

En collaboration avec Compassion in World Farming et la Fondation Brigitte Bardot, L214 dévoile aujourd’hui de nouvelles images tournées dans deux abattoirs turcs et un abattoir libanais. Grâce à des numéros d’identification de bovins tués dans cet abattoir, les enquêteurs ont découvert que dans ces abattoirs étaient mis à mort des animaux nés en France.

Dans un abattoir libanais, un jeune bovin est entravé par une corde accrochée à l’une de ses pattes. De force, un des employés renverse sa tête et la maintient plaquée au sol en enfonçant ses doigts dans son oeil. Le jeune bovin est saigné au sol et perd la vie en toute conscience, comme tous les autres animaux dans cet abattoir.

Avec les autres associations, nous demandons une interdiction européenne de transporter les animaux durant plus de 8 heures.
Nous avons adressé une lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle qui ne se sont pas encore engagés pour une limitation à 8h de la durée des transports et pour l’arrêt des exportations d’animaux vivants hors de l’Union Européenne.

Pour contribuer à mettre fin à ce commerce honteux, signez et partagez la pétition :

Je signe
Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info