Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

L214 affiche le groupe Avril à Rennes

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Événement inédit, rassemblement devant le siège du groupe Avril et affichage dans l’agglomération Rennaise

Dans le cadre de sa campagne d’information publique demandant au groupe Avril, premier producteur de l'œuf en France, de tourner le dos à l’élevage des poules en cage, L214 lance ce jeudi 18 avril une mobilisation sans précédent : rassemblement devant le siège du groupe Avril à Bruz, campagne d'affichage public d'une semaine dans l’agglomération rennaise et action inédite à Rennes.

Visuel de l’affiche qui sera diffusée dans les rues de l’agglomération Rennaise

Jeudi 18 avril, un événement inédit se déroulera en fin de journée à Rennes. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Léo Le Ster, notre contact presse sur place au 07 81 60 29 73.

À 13h, une délégation de L214 manifestera place de la République à Rennes avant de se rassembler devant le siège du groupe Avril à Bruz à partir de 16h30 pour demander à l’entreprise d’abandonner l’élevage des poules en cage.

À ces événements, viennent s’ajouter les messages adressés directement au groupe Avril de la part de personnalités et de citoyens sur les réseaux sociaux. Le leader de l'œuf est par ailleurs de plus en plus isolé après les engagements de McDonald’s, Carrefour et du groupe Les Œufs Geslin. À la différence de ces acteurs, Avril ne s’est engagé qu’à cesser la vente d’oeufs « coquilles » (Matines) issus de cages en 2025, excluant ainsi de son engagement toute sa production d’ovoproduits destinée à l’industrie (Lesieur professionnel, Ovoteam et Ovipac).

Pour Johanne Mielcarek, porte-parole de L214 : « Face à l’inertie du groupe Avril, nous sommes déterminés à porter la voix des citoyens, largement opposés à l’élevage en cage et dont l’opinion n’est actuellement pas prise en compte par ce groupe. L’élevage en cage est intolérable, il est temps que le groupe Avril, leader de l’œuf en France, s’inspire de ses concurrents et se montre à l’écoute des citoyens en renonçant à ce mode d’élevage, pour l’ensemble de ses activités. »

Des personnalités et des citoyens se prennent en photo pour interpeller le groupe Avril

De nombreux citoyens se sont pris en photo afin d’appeler le groupe Avril à s’engager à tourner le dos à l’élevage en cage des poules pondeuses. Plusieurs personnalités telles que le photographe et reporter Yann Arthus-Bertrand, la journaliste Wendy Bouchard l’humoriste Fary, Samaha Sam (chanteuse du groupe Shaka Ponk), l’influenceuse Romy Victory ou encore l’humoriste et chroniqueur Tanguy Pastureau, ont rejoint le mouvement en interpellant également le groupe Avril par la publication de photos au message sans équivoque.

→ Voir les photos des personnalités

Les industriels s’engagent, Avril reste à la traîne

Carrefour et McDonald’s France tournent le dos à l’élevage en cage

Depuis le 1er janvier 2019, McDonald’s France n’utilise plus d’œufs de poules issus d’élevages en cage pour la totalité de ses produits, y compris les sauces et les pâtisseries.

De son côté, Carrefour, après s’être engagé à ne plus commercialiser d’œufs de poules élevées en cage d’ici à 2025 au sein de ses supermarchés, le géant de la distribution est allé plus loin et s’est engagé sur les produits transformés de ses marques de distributeur.

Ainsi, le groupe Avril n’envisage toujours pas de cesser, à terme, la production et la commercialisation des œufs issus des pires méthodes d’élevage quand dans le même temps, le géant de la restauration rapide les a déjà exclu de sa chaîne d’approvisionnement et le leader de la distribution prévoit de le faire. Un décalage peu reluisant pour le leader de l’œuf en France.

→ Liste des entreprises engagées en France

Le groupe Les Œufs Geslin s’engage : il ne proposera plus d’œufs de poules en cage

Le groupe Les Œufs Geslin, basé à Chauché en Vendée, s'est engagé à ne plus produire d’œufs de poules élevées en cage d’ici 2025. L’entreprise vendéenne représente 5 % de la production totale d’œufs en France et rejoint d’autres producteurs tels que l’Œuf de nos Villages, Le Gouessant, le groupe d’Aucy et le groupe Dauphinoise, également engagé à cesser l’élevage en cage.

Le groupe Avril se contente pour le moment d’une demi-mesure, puisque son engagement n’implique que sa marque Matines. Pourtant, en 5 ans,L214 a enquêté dans 5 élevages fournissant le groupe Avril avec, à chaque fois, les mêmes pratiques déplorables. Malgré cela, contrairement ses concurrents, Avril fait le choix de l’inertie en décidant de poursuivre l’élevage en cage.

→ Voir les images

Contacts presse

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info