Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Lapins : consternation face à la décision de la préfecture

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Le 27/06/2014

L214 va porter plainte pour maltraitance

Suite à l'annonce de la préfecture du Morbihan qu'elle n'envisage "aucune mesure de fermeture administrative" de cet élevage de lapins, L214 dénonce le laxisme des services vétérinaires et annonce qu'elle portera plainte contre l'exploitation agricole pour maltraitance envers les animaux.

Jeudi 26 juin, l'association de protection animale L214 révélait, vidéo à l'appui, la situation déplorable d'un élevage de lapins situé sur la commune d'Augan. Les images, saisies la semaine dernière, montrent des lapins mutilés, des lapereaux agonisant sur le grillage des cages, des animaux encore vivants jetés dans la fosse à lisier. Les conditions sanitaires de l'élevage sont répugnantes : couche épaisse d’excréments sur les murs, poussière accumulée sur les cages et dans le local sanitaire, mouches en quantité sur les cadavres.

Selon l'AFP, la visite sur l'élevage de la DDPP a conclu à "une conformité globale de l'élevage aux règles en vigueur relatives à l'environnement et à la protection des animaux".

L214 déplore l'incapacité des services de l’État à faire appliquer ses propres lois* et sa propension à considérer la protection animale comme une option dans les exploitations agricoles français.

Les animaux blessés doivent notamment faire l'objet de soins appropriés et être placés dans un environnement conforme à leurs besoins comportementaux. Ils ne doivent pas être maintenus dans des endroits susceptibles de les blesser. Laisser des animaux à l'agonie est strictement interdit.

Pour Brigitte Gothière, porte-parole de L214 : « Si cet élevage est conforme à l'idée que se font les services de l'Etat de la réglementation, on est en droit de s'alarmer de la situation générale des élevages français. Un gouvernement qui hisse les animaux au rang d'"êtres sensibles" mais continue de se moquer de la condition qui leur est faite dans les élevages se rend coupable de fraude morale. »

Face à l'inaction de la préfecture, L214 va porter plainte pour maltraitance.

En une seule journée, la vidéo d'enquête dans cet élevage a été vue 45 000 fois sur Youtube et la pétition demandant sa fermeture a recueilli plus de 75 000 signatures.

Images vidéos brutes sur demande

→ Voir les images vidéo de l'intérieur de l'élevage

→ Télécharger des photos

→ Pétition  Stop à l'horreur dans un élevage de lapins !

Contacts presse :
Brigitte Gothière : 06 20 03 32 66
Bérénice Riaux : 06 37 12 61 16




* Directive 98/58/CE du Conseil du 20 juillet 1998 concernant la protection des animaux dans les élevages

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info