Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

L'envers du décor : l'élevage des cochons

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Une vidéo par jour pour montrer l'envers du décor du salon de l'agriculture

Premier jour du salon : les cochons

« Notre modèle agricole et alimentaire est un facteur d’identité dans notre pays. […]
Il doit être aussi un exemple et un modèle pour le monde » Bruno Le Maire.

Bruno Le Maire vante le modèle alimentaire et agricole français au point de vouloir l'étendre à l'ensemble du monde !
En découvrant la vidéo d'enquête tournée récemment dans des élevages de cochons français, le ministre de l'Agriculture sera t-il aussi choqué que lorsqu'il a découvert les images d'un abattoir Charal tournées par L214 ?
Aura t-il toujours envie de vanter le modèle français ?

Première d'une série de 9 enquêtes qui seront révélées chaque jour tout au long de la tenue du salon.

Une vie de souffrance

En France, plus de 25 millions de cochons sont tués chaque année dans les abattoirs.
Si les élevages sont dits familiaux en France, ils n'en restent pas moins intensifs. 96% des porcs ne fouleront jamais le sol extérieur et seront gardés sur caillebotis de leur naissance à leur abattage. Les caillebotis sont des sols ajourés qui permettent aux excréments de s'évacuer : le lisier est ensuite récupéré dans des fosses et est utilisé en épandage. L'ensemble du lisier breton représente l'équivalent des excréments de la population française. La Bretagne, qui réalise 50% de la production porcine française et qui concentre également d’autres élevages, connaît le problème des algues vertes. C’est la première région émettrice d'ammoniac.
D'après la filière, les élevages français comptent en moyenne 170 truies par élevage. Certains élevages comptent toutefois plus de 500 truies.

Les cochons sont dopés aux antibiotiques pour tenir dans ces élevages. 56% des antibiotiques vétérinaires sont utilisés dans les élevages porcins, soit 675 tonnes de matière antibiotique active. *

Pour limiter les pertes liées à ces conditions d'élevage intensif, les porcs subissent peu après leur naissance des opérations douloureuses telles que la coupe des queues ou le meulage des dents. Les porcelets sont également castrés à vif. Ces opérations douloureuses sont quasi systématiques en France.

Pour les porcelets chétifs, considérés comme non viables, l'euthanasie par assommage contre un mur ou à l'aide d'une masse, bien qu'illégale, est couramment pratiquée.

20% des porcs meurent entre la naissance et l’âge de départ pour l'abattoir.

Les truies mettent bas dans des sortes de cages (stalles) où elles ne peuvent effectuer aucun déplacement sauf se lever ou se coucher. De nombreuses truies passent l'intégralité de leur vie dans ces stalles.
A partir de 2013 une directive européenne obligera les éleveurs à loger les truies en groupe une partie de leur vie. Toutefois, les truies resteront encore 1/3 de leur vie en stalle...

Dossier sur l'élevage porcin

* « Suivi des ventes de médicaments vétérinaires contenant des antibiotiques en France en 2008 », Agence Nationale du Médicament vétérinaire.

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info