Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Aldi ne vendra plus d'œufs de batterie

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Communiqué de presse L214 - Éthique & Animaux

Après Sodexo la semaine dernière, Aldi annonce que ses magasins cesseront de vendre des œufs de poules élevées en cage.

La décision d'Aldi Nord, officialisée dans sa « Politique internationale en matière de bien-être animal », fait suite aux échanges de l'enseigne avec l'Open Wing Alliance, coalition mondiale d’associations de défense des animaux dont L214 est le représentant en France, qui affiche l'objectif d'éliminer l’élevage en batterie des poules.

Aldi se donne 9 ans pour achever sa transition vers un approvisionnement entièrement exempt d'œufs de batterie dans ses 5000 magasins présents dans 9 pays européens, dont la France (900 magasins). Les œufs de batterie ont déjà été supprimés des rayons d'Aldi en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Il s'agit de la première enseigne à adopter une politique d'achat internationale excluant les œufs de batterie.

L214 salue l'engagement d'Aldi. Pour Brigitte Gothière, porte-parole de L214 : « Aldi a su se montrer à l'écoute d'une société qui réprouve la cruauté de l'élevage en batterie. Le hard-discount prouve aux autres supermarchés que rien ne légitime la maltraitance des poules en cage. »

En France, Aldi rejoint l'enseigne Monoprix et les supermarchés Atac dans leur engagement à ne vendre que des œufs issus d'élevages « hors cage ».

Selon un sondage OpinionWay, 84% des Français approuvent que les supermarchés cessent de vendre des œufs de poules élevées en cage.

En France, des vidéos accablantes

L214, qui révèle régulièrement des vidéos montrant les conditions d'élevage des poules en batterie, sollicite l'engagement des enseignes de la grande distribution. Sur Internet, plus de 100 000 signataires se sont joints à la pétition de L214 adressée au magasins U.

En mai, l'association avait rendu publiques les images choquantes d’un élevage industriel de 200 000 poules élevées en cages, produisant des œufs pour la marque Matines et distribués par Auchan, Carrefour, Casino, Intermarché et Super U.

Suite au scandale public, l'élevage a cessé son activité.

→ Photos de poules en cage en France (libres d'utilisation)

→ Vidéos de poules en cage en France (YouTube L214)

L'élevage en cage : un déclin programmé

En France, la part des poules élevées en cage est passée de 96% en 1990, à 68% en 2014, au bénéfice de l’élevage en plein air. La proportion de poules en cage reste en France 10% supérieure à la moyenne européenne. Le volume d’œufs de poules en cages acheté par les ménages en supermarchés a lui aussi chuté, passant de 64% en 2012 à 52% des achats en 2014 (source: Itavi).

Trente-deux millions de poules sont détenues en batterie en France. Ces conditions d’élevage impliquent de maintenir les poules enfermées dans des cages où la surface allouée à chaque oiseau ne dépasse pas celle d’une feuille de papier A4. De nombreuses études scientifiques ont mis en évidence les sévères privations comportementales et la souffrance des poules associées à ce mode d’élevage.

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info