Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Arnaque sur les oeufs vendus en supermarché : c’est la boîte qui fait le prix de l’oeuf

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Le 29/09/2015

enquête oeufs supermarché

Une vaste enquête* menée par l’association L214 révèle, à quelques jours de la journée mondiale de l’oeuf, que des oeufs provenant d’un même élevage de poules pondeuses en cages peuvent être vendus sous différentes qualités et à des prix différents : marque nationale, marque distributeur ou 1er prix. Dans les faits, le prix de vente peut être multiplié par 2 et pourtant seul le packaging change.

UFC Que Choisir publie le résultat de cette enquête dans son numéro d’octobre en kiosque depuis ce matin.

Par exemple, l’enquête montre qu’un oeuf provenant du même élevage tamponné 3 (mode d’élevage - ici élevage en cage) FR (pays producteur, ici France) KBG (identification de l’élevage) 01 (numéro du bâtiment de ponte) est vendu à Bourges sous la marque Matines à 0.30€ et est aussi vendu le même jour à Saint Raphaël mais en 1er prix-Top Budget à 0.18€.
Un oeuf provenant d’un même élevage tamponné 3 FR TCD 01 est vendu 0.26€ sous la marque Oeufs de nos villages - nos éleveurs ont du talent à Nantes et la veille a été relevé à Brest mais dans une boîte 1er prix à 0.12€.

Notre enquête montre que des oeufs de batterie pondus dans un même élevage peuvent être vendus à des prix allant du simple au double. Les filières et distributeurs abusent d’astuces marketing pour berner les consommateurs et faire croire à des qualités différentes. Une seule certitude, l’élevage des poules en cages est incompatible avec la reconnaissance de la sensibilité des animaux et les exigences des consommateurs : ce mode d’élevage devrait être interdit.” explique Brigitte Gothière, porte-parole de l’association L214.


* : 1800 codes ont été relevés au cours de cette enquête menée en avril et mai 2015 dans 474 magasins en France (hypermarchés, supermarchés et discounteurs). Sur les 322 élevages différents identifiés via le code sur la coquille de l’oeuf, 105 d’entre eux fournissent des marques nationales, des sous-marques et des 1er prix.

Contacts presse :
Brigitte Gothière : 06 20 03 32 66
Bérénice Riaux : 06 37 12 61 16

Les infos utiles pour reconnaître le mode d’élevage

  • Sur la boîte : la réglementation exige que le mode d’élevage soit mentionné sur l’emballage.
  • Sur l’oeuf : la réglementation exige que chaque oeuf soit identifié. L’oeuf de poule élevée en cage est tamponné 3, l’oeuf de poule élevée au sol dans un bâtiment clos est tamponné 2, l’oeuf de poule élevée en plein air est tamponné 1 et l’oeuf de poule élevée en plein air avec une alimentation bio est tamponné 0.

→ Plus d’infos sur les différents modes d’élevage

Bien loin des images d’Épinal

Poules pondeuses

En France, 32 millions de poules pondeuses vivent enfermées dans des cages au sol grillagé sans avoir la possibilité d’en sortir. Elles sont environ 16 par m². Des conditions de vie extrême et difficilement supportable pour ces animaux qui y restent enfermés durant plus d’un an.
Les images sur certaines boîtes d’oeufs ne reflètent pas cette réalité mais tente de rassurer les consommateurs par des mentions qui détournent l’attention du mode d’élevage comme par exemple la personnification de marque avec le nom et le visage d’un éleveur.

→ Plus d’infos sur l'élevage
des poules pondeuses

La fin des oeufs de batterie dans les magasins

L’élevage en cage des poules pondeuses perdure en France mais pas à l’étranger : en Belgique et en Allemagne, la plupart des supermarchés ont banni les oeufs de batterie, en Italie, Coop, première enseigne de distribution a banni les oeufs de poules élevées en cage. En Autriche, les cages pour les poules pondeuses sont interdites depuis 2009.

En France, soulignons tout de même les récents engagements de trois groupes de la grande distribution, Schiever et Colryut ont arrêté de vendre des oeufs provenant de poules élevées en cage en novembre 2014 et Monoprix ne commercialise plus d’oeufs de batterie sous sa propre marque depuis avril 2013.
D’ailleurs, 84% des français estiment que les oeufs de poules élevées en cage devraient disparaître des rayons (sondage OpinionWay sept. 2014).

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info