Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Porcherie de Seyssel : demandez au Préfet d'agir

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Mise à jour au 22 mai 2013 : « la SAS Pelizzari qui gère la porcherie de Seyssel nous a informé que cette porcherie fermait définitivement et arrêtait son activité ». C'est le message que nous venons de recevoir des services de la préfecture.
C'est une très bonne nouvelle ! Votre mobilisation massive a payé. Il n'est donc plus nécessaire d'écrire au préfet. Merci  !

Un bâtiment obscur, délabré et sale ; animaux pataugeant dans leurs excréments, pris de toux et les yeux rougis par l'ammoniac ; asticots rampant au sol...Les associations de protection animale Animal Cross et L214 ont porté plainte contre un élevage de cochons à Seyssel, en Haute-Savoie.

Cet élevage avait été classé en situation de non-conformité majeure par les services vétérinaires en août 2012. Malgré la gravité de la situation, les autorités n'ont pas ordonné la fermeture de l'élevage jusqu'à sa mise en conformité. Comment se fait-il que cette exploitation ait pu continuer à élever des animaux ?

Nous vous demandons d'adresser un courrier au Préfet de Haute-Savoie pour demander la fermeture de l'élevage de cochons de Seyssel.

L'élevage ayant définitivement fermé, cette campagne de lettres est terminée.

Voici un exemple de lettre dont vous pouvez vous inspirer. Nous recommandons d'écrire si vous le pouvez votre propre message.

Monsieur le Préfet,

Le 18 mars dernier, deux associations ont déposé plainte auprès du Procureur de la République d'Annecy contre l'élevage de cochons situé à Cologny – route départementale 17.

Lors d'un contrôle effectué en août 2012 par les inspecteurs de la Direction départementale de la protection des populations, cet établissement avait été classé en situation de non-conformité majeure (notation D). Pourtant, l'élevage n'a pas été contraint de régulariser sa situation avant de pouvoir reprendre son activité.

Des cochons ont donc continué à être engraissés dans un bâtiment vétuste au système de ventilation défectueux et sans fenêtres, respirant une forte odeur d'ammoniac et supportant des températures élevées, sans disposer non plus de matériau manipulable. Lors de la visite des inspecteurs vétérinaires, plusieurs loges présentaient une surdensité et trois cochons étaient malades. Des images reçues par les associations ont montré qu'après l'inspection, la situation de l'élevage restait désastreuse et illégale.

Je vous demande de remédier à cette situation insoutenable en ordonnant la fermeture de l'élevage de Seyssel.

Je vous demande également de suspendre les autorisations d'exploiter à tout autre élevage que les autorités sanitaires classeraient en situation de non-conformité majeure.

Dans cette attente, je vous prie d'agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de ma haute considération.

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info