Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Oscar le chat non ! Mais les autres oui ?

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Que doit-il faire pour mériter notre compassion ?

Un chat projeté contre un mur : indignation légitime et 1 an de prison ferme.

Pourtant, fracasser la tête d'un animal est légal et routinier en France !

Dans les élevages français, chaque année, des millions d'animaux subissent le même sort qu'Oscar.

Chaque éleveur peut tuer "ses bêtes" par "dislocation du cou et percussion de la boîte crânienne" à hauteur de 70 animaux par jour. C'est légal lorsque "l’on ne dispose pas d’autres méthodes d’étourdissement" ce qui est le cas dans la plupart des élevages.

Et si on secourait aussi les millions d'Oscar enfermés dans des élevages ?

Extrait du Règlement 1099/2009 du Conseil de l'Europe

Annexe I, Chap II, Point 3. Dislocation du cou et percussion de la boîte crânienne

Ces méthodes ne sont pas utilisées de manière courante, mais uniquement dans les cas où l’on ne dispose pas d’autres méthodes d’étourdissement. Ces méthodes ne sont pas utilisées en abattoirs, sauf à titre de méthodes d’étourdissement de remplacement.
Nul ne met à mort par dislocation manuelle du cou ou percussion de la boîte crânienne plus de soixante-dix animaux par jour. La dislocation manuelle du cou n’est pas appliquée à des animaux de plus de 3 kg de poids vif

source : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:303:0001:0030:FR:PDF

Dans les élevages de France et d'Europe, les têtes se font fracasser légalement sur le béton

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info