"Animal et société" et Gouvernement français

La position du gouvernement français sur des dossiers récents concernant le bien-être animal montre sa propension à suivre avant tout la volonté des filières d'élevage. Deux exemples :

  • L'obstruction du gouvernement français dans les négociations sur la directive pour la protection des poulets élevés pour la viande est un exemple révélateur.
    en savoir plus
  •  

  • Le gouvernement français a autorisé secrètement et en violation de ses obligations européennes la poursuite de l'utilisation des cages individuelles pour le gavage des canards.
    en savoir plus
  •  

    Concernant ces rencontres "Animal et société", la nomination à la présidence du groupe de travail "animal, économie et territoires" du président du groupe chasse à l'Assemblée nationale, Jérôme Bignon, est un exemple frappant de la partialité du gouvernement sur la question animale.*

    Jérôme Bignon est également un des députés qui avait proposé l'amendement déclarant que "le foie gras fait partie du patrimoine culturel et gastronomique protégé en France"

    De plus, la présentation de ce groupe de travail dans le dossier de presse du gouvernement dévoile l'intention de ne pas aller plus loin que ce qu'exige déjà la règlementation :
    "La législation communautaire étant déjà très développée et en évolution constante dans certains secteurs d'activité tels que l'élevage et le transport international, ce groupe se penchera sur les leviers d'une meilleure mise en œuvre de cette règlementation."

    De quoi être très pessimiste sur la volonté réelle du gouvernement à vouloir faire avancer concrètement le bien-être animal au delà des aspects de communication.

    *La Fédération Nationale des Chasseurs est d'ailleurs très active pour lutter contre le mouvement de protection animale en France avec notamment la mise en place du Comité Noé présenté ainsi dans un communiqué de presse:
    «Le Comité Noé se veut "une force de lobbying au plan national et européen qui rassemblera les principales organisations d’utilisateurs et de gestionnaires d’animaux domestiques et sauvages afin de mieux résister à la montée en puissance des lobbies de la protection animale dont l’intégrisme est de plus en plus évident …. »

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info