Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Carrefour ne vendra plus d’œufs de poules élevées en cage

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Communiqué de presse L214 - Éthique & Animaux



L214 et The Humane League saluent l’avancée réalisée par le premier distributeur de France

Le premier distributeur de France vient de mettre à jour sa politique de bien-être animal pour y inclure la suppression des œufs de poules en cage d’ici 2020 sous sa marque de distributeur, et d'ici 2025 pour l'ensemble de son rayon. Faisant écho à la prise de conscience croissante de la condition animale dans la société, la décision de Carrefour présage la disparition croissante de l’élevage en cage des poules en France et en Europe.

La démarche de Carrefour, publiée aujourd’hui sur son site internet, intervient après plusieurs mois de dialogue avec L214 et The Humane League, représentants de l’Open Wing Alliance, une coalition mondiale d’associations visant à mettre fin à l’élevage en cage dans le monde.

Il s’agit de la première décision d’un leader de la grande distribution en France. Une politique qui modifiera le rayon œufs de l’ensemble des magasins français de l’enseigne, qui compte aujourd’hui plus de 5600 points de vente, dont 242 hypermarchés.

L214 se réjouit de la prise de position de Carrefour. Pour Brigitte Gothière, porte-parole de L214, "L'engagement du leader de la grande distribution en France annonce la disparition de l'élevage des poules en cage. Cette décision conforte l'importance croissante de la question animale dans notre société, et pose une limite aux souffrances infligées aux animaux utilisés dans l’industrie alimentaire."

Pour David Coman-Hidy, Directeur de The Humane League, “L’engagement de Carrefour à ne vendre que des œufs issus d’élevages sans cage est unique en son genre en France, de par son ampleur et son impact, réduisant les souffrances d’un nombre considérable de poules en élevage. Cette nouvelle avancée marque un point de bascule pour le secteur agroalimentaire en France, et renforce le processus d’élimination des oeufs de poules en cage par les multinationales en Europe, qui partout se détournent de cette industrie cruelle.”

Un nombre croissant d’entreprises engagées

Si l’engagement de Carrefour est unique de par son ampleur et son influence sur les conditions d’élevage dans les années à venir, il s’inscrit dans le sillon tracé récemment par d’autres acteurs de l’agroalimentaire, suite à l’action de L214 et de ses partenaires de l’Open Wing Alliance.

Au cours des derniers mois, les discounters Aldi et Lidl ont annoncé la fin programmée des œufs de poules en cage dans leurs rayons. La coalition d’associations de défense des animaux a également conduit les trois ténors de la restauration collective Sodexo, Compass et Elior (qui totalisent les trois-quart du marché français), à annoncer la suppression des œufs de poules en cage de leur chaîne d’approvisionnement d’ici 2025.

68% de poules en cages en France

En France, 68% des poules sont aujourd’hui maintenues dans des cages, n’ayant chacune pour surface disponible que l’équivalent d’une feuille de papier A4. De nombreuses études scientifiques ont mis en évidence les sévères privations comportementales et la souffrance des poules associées à ce mode d’élevage. Ce chiffre devrait chuter dans les années à venir suite aux engagements des entreprises du secteur alimentaire.
Au cours des dernières années, L214 a révélé plusieurs enquêtes montrant les conditions de vie des poules dans les élevages en cage en France. La dernière vidéo de l’association montrait, en mai 2016, l’état déplorable de 200 000 poules dans un élevage approvisionnant plusieurs enseignes de la grande distribution sous la marque Matines. Le scandale public avait conduit Matines à procéder au retrait de 2 millions d’œufs des rayons de supermarchés.

→ voir la dernière vidéo d'enquête (Matines)

→ banque d'images L214 libres d'utilisation

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info