Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Être vegan

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 

Les origines

Le terme vegan a été conçu à partir des premières et dernières lettres de vegetarian en 1944 par le co-fondateur de la Vegan Society, Donald Watson.
Aux États-Unis, la première Vegan Society a été fondée en 1948. En France, c'est en 2010 qu'elle fut créée.
Le terme véganisme figure dans le dictionnaire Hachette 2013, et depuis 2015 dans le Larousse.

L214, éthique et animaux

Un mode de vie respectueux des animaux

Etre vegan est un mode de vie basé sur le refus de toute forme d'exploitation animale.

C'est la conséquence d'une réflexion sur les animaux, leur capacité à ressentir sentiments et émotions.

Lorsque l'on ouvre les yeux sur les abattoirs, la pêche, les laboratoires de recherche, les élevages... il devient difficile de les refermer.

Quand on choisit de devenir vegan on exclut, autant que possible, toutes activités faisant souffrir les animaux.

Être vegan au quotidien

Une personne vegan est une personne comme les autres. Elle a simplement choisi de modifier sa façon de consommer et d’agir de façon à avoir un impact négatif le plus faible possible sur autrui. Elle fréquente les cirques sans animaux, observe les animaux dans la nature sans les chasser, se régale en mode 100% végétal, choisit pour se vêtir des matières non issues de l’exploitation des animaux (coton, matières synthétiques... ) et utilise des produits cosmétiques et d’entretien non testés.

Découvrir des recettes vegan

L214 éthique et animaux

Un label vegan

L214, éthique et animaux Il existe un logo vegan pour signaler les produits alimentaires et cosmétiques sans cruauté mais son utilisation est encore marginale en France.

Nous vous proposons, ci-dessous, une liste de liens utiles :

Cupcakes vegans

"Cruelty Free"

Des restaurants et magasins vegan ont pignon sur rue :

L'agriculture vegan

Cette nouvelle forme d'agriculture refuse l'utilisation de produits phytosanitaires, l'amendement d'origine animale (fumier, lisier) et les 5e quartier d'abattoir (cornes, plumes, sang, os ou autres).
Les principales raisons de choisir ce mode cultural sont éthiques, économiques et/ou pratiques.
Cette pratique agricole sort tout doucement de terre.

Lire plus sur l'agriculture vegan

Du pré à l'assiette

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info