9 faisans sur 10 tués à la chasse proviennent d'élevages
Barrons la route à l’industrie de la chasse

Barrons la route à l’industrie de la chasse

Animaux élevés pour la chasse : une véritable industrie

L214 et Pierre Rigaux, naturaliste indépendant, ont obtenu les images d’un élevage appartenant à Gibovendée, leader de la reproduction du gibier en France et en Europe. Les images sont typiques de l’élevage de masse : des oiseaux dans des cages, limités dans leurs mouvements, se heurtant sans cesse au plafond en essayant de s’envoler. D’autres dans d’immenses bâtiments, maintenus par milliers sans accès extérieur.

En France, ce sont ainsi 14 millions de faisans et 5 millions de perdrix qui sont élevés chaque année. Ces oiseaux inadaptés à la vie sauvage sont généralement lâchés en période de chasse. 80 % d’entre eux meurent dans les 48 h suivant le lâcher : 30 % ne survivent pas dans la nature, 50 % sont chassés. La justification de la chasse par le besoin de régulation de la faune sauvage est un leurre absolu.

Bien que 64 % des Français – et 71 % des ruraux ! – soient favorables à l’interdiction des élevages et des lâchers d’animaux destinés à la chasse, l’espoir est faible d’obtenir une loi au vu de la pression que subissent les élus par le monde de la chasse. Mais nous avons le pouvoir de barrer la route à ce commerce cruel.

Des millions d’oiseaux sont exportés aux quatre coins de l’Europe et notamment au Royaume-Uni. Gibovendée y fait 1/3  de son chiffre d’affaire. De nombreuses compagnies maritimes refusent de collaborer au marché de la chasse, mais Eurotunnel accepte encore.

Demandons à Eurotunnel de refuser de transporter les animaux destinés à être chassés. Signez la pétition

Régulation = illusion

9 faisans sur 10 tués à la chasse proviennent d’élevages.

Élevage de masse

Des milliers de cages sur ces centaines de mètres.

Impossibilité de voler

Les oiseaux reproducteurs enfermés en cage cherchent à s’envoler et se blessent. Ils peuvent rester dans ces cages 2 à 3 ans.

Couvre-bec et anneau

Pour limiter la gravité des agressions entre oiseaux. Certains dispositifs nécessitent de perforer la cloison nasale.

Mortalité

Beaucoup d’oiseaux ne survivent pas à ces conditions de vie.

Barrons-leur la route !

Eurotunnel accepte encore le transport d’oiseaux destinés à la chasse. Signez notre pétition !
0 %
des ruraux sont opposés aux élevages et lâchers d’animaux destinés à la chasse.1
0 %
des Français souhaitent l’interdiction des élevages et des lâchers d’animaux destinés à la chasse.1

SIGNEZ LA PÉTITION

Eurotunnel : stop au transport des animaux pour la chasse

Déjà  signatures !

    Merci d'avoir signé la pétition !

    Aux dirigeants d’Eurotunnel (groupe Getlink) : Yann Leriche, DG, Jacques Gounon, Président du conseil d’administration,

     

    Le sort de millions d’oiseaux est entre vos mains.

     

    Nés dans les couvoirs de l’entreprise Gibovendée, des poussins de perdrix et de faisans âgés d’un jour sont exportés de la France vers le Royaume-Uni notamment par les services d’Eurotunnel.

    Gibovendée est le leader européen de la production d’animaux pour la chasse. Les oisillons sont entassés sans eau ni nourriture pour ce long transport. Gibovendée réalise un tiers de leur chiffre d’affaire outre-Manche avec ces gamebirds, littéralement « oiseaux pour jouer ». Jouer à leur tirer dessus, après les avoir lâchés dans un environnement auquel ils ne sont pas adaptés. Tout ça pour satisfaire les adeptes d’un loisir cruel et dépassé.

    La majorité de la population française est opposée à cette pratique de chasse.

    Les principales compagnies maritimes de la liaison France / Royaume-Uni (Brittany Ferries, P&O Ferries, DFDS Seaways) refusent aujourd’hui de transporter les poussins issus des entreprises d’élevage pour la chasse dont Gibovendée fait partie.

    Eurotunnel, vous êtes une des rares voies encore ouvertes pour ces exports inadmissibles vers l’Angleterre. Allez-vous accepter plus longtemps d’être complice de cette cruauté ? 

    Nous, signataires, demandons à Eurotunnel de cesser de participer à ce commerce de chair à fusil.

    Merci !

    Partagez cette enquête pour lui donner le maximum d’impact

    Soutenez le travail d’enquête de L214

    Autres enquêtes sur les élevages d’oiseaux destinés à la chasse

    Actualités

    Logo L214

    L214 souhaite que notre société reconnaisse que les animaux ne sont pas des biens à notre disposition et que leurs intérêts méritent notre considération.

    Association L214 – Éthique & Animaux
    L214.com Mentions légales
    L214 sur les réseaux sociaux Facebook Twitter Instagram Youtube