Abattoir du Faouët

Animaux en souffrance

Exigeons la fermeture de cet abattoir ainsi qu'un audit de tous les abattoirs

Déjà  signatures !

    Merci d'avoir signé la pétition !

    Merci !

    Partagez cette enquête pour lui donner le maximum d’impact

    Soutenez le travail d’enquête de L214

    Un abattoir qui fonctionne en toute illégalité

    L’abattoir de dindes du Faouët est un gros abattoir industriel qui abat 100 000 dindes par semaine. Cet abattoir appartient au groupe agroalimentaire Eureden (marque Ronsard et Paysan Breton notamment). L’abattoir fait de la prestation de service pour La Toque Bretonne, STVO (groupe Hendrix Genetics), le groupe SMV Distribution et pour Duc.

    Cet abattoir fonctionne en toute illégalité. Contrairement aux exigences de la réglementation, les caisses de transport ne sont pas assez hautes pour que les animaux puissent se tenir dans leur position naturelle. Aucun abri n’est prévu pour l’attente des camions. Les dindes peuvent attendre des heures, entassées dans ces caisses, sans aucune protection des intempéries.

    Sur la chaîne d’abattage, la durée de suspension des dindes vivantes et conscientes peut être de plus de 5 minutes là où la réglementation impose un maximum de 2 minutes. De ce fait, des souffrances supplémentaires aiguës sont infligées à des millions de dindes chaque année.

    Les services vétérinaires sont conscients des graves problèmes de structure de l’abattoir du Faouët. Néanmoins, aucune action concrète n’a permis de mettre un terme à ces graves dysfonctionnements. Exigeons la fermeture d’urgence de l’abattoir du Faouët.

    Entassées

    Illégal : les caisses de transport ne sont pas assez hautes pour que les animaux puissent se tenir dans leur position naturelle.

    Sans protection

    Illégal : les dindes ne sont pas protégées des intempéries. Elles sont exposées au froid, à la pluie ou à la chaleur.

    Durant des heures

    Illégal : les dindes peuvent rester entassées dans les camions pendant des heures. Nous avons observé jusqu’à 10 camions en attente !

    J'agis pour améliorer le sort des animaux !

    7 actions à réaliser

    pour aider les animaux

    Recettes, trucs et astuces en 21 jours pour découvrir comment laisser les animaux hors de nos assiettes.

      Merci de vous être inscrit au Veggie Challenge !

      Actualités

      • 30.07.2021. L214 est présente devant l’abattoir de dindes Ronsard au Faouët dans le Morbihan accompagnée d’un huissier pour constater les infractions majeures à la réglementation qui encadre les conditions de transport et d’abattage des animaux. Lire le communiqué de presse.
      • 31.07.2021. Un contrôle doit avoir lieu sur site lundi 2 août, et peut, en cas d’infraction, entraîner une suspension de l’abattage, après une procédure administrative. Source : Ouest -France, édition papier du 31 juillet.
      Logo L214
      L214 souhaite que notre société reconnaisse que les animaux ne sont pas des biens à notre disposition et que leurs intérêts méritent notre considération.

      Association L214 – Éthique & Animaux
      L214.com  Mentions légales

      L214 sur les réseaux sociaux Facebook Twitter Instagram Youtube

      Pour la fermeture immédiate de l’abattoir Ronsard du Faouë

      L’abattoir de dindes du Faouët est un gros abattoir industriel qui abat 100 000 dindes par semaine. Cet abattoir appartient au groupe agroalimentaire Eureden (fusion des coopératives Triskalia et du Groupe d’Aucy, marques Ronsard et Paysan Breton notamment).

      Il fait transporter les dindes depuis les élevages dans des caisses inadaptées. Leurs têtes touchent le plafond, ce qui ne permet pas une ventilation adéquate et peut entraîner chez les oiseaux un stress thermique.

      L’infrastructure de cet abattoir est en violation flagrante de la réglementation qui encadre la mise à mort des animaux. Aucun abri n’est prévu pour l’attente des camions. Les dindes peuvent rester entassées dans les caisses de transport pendant des heures. Elles sont soumises aux intempéries (froid, pluie ou chaleur) sans aucune protection. Début juillet, nous avons pu observer 3 camions déjà en attente dans la cour de l’abattoir à 23 h, alors que la journée d’abattage ne commence qu’à 6 h. Un peu avant 6 h, pas moins de 10 camions, remplis de dindes, étaient garés devant le hall de déchargement.

      De plus, sur la chaîne d’abattage, la durée de suspension des dindes vivantes et conscientes peut être de plus de 5 minutes, là où la réglementation impose un maximum de 2 minutes.

      Dans les différents rapports d’inspection de cet abattoir, ces infractions sont qualifiées de « non-conformités majeures » par les services vétérinaires.

      Quand la chaîne de l’abattoir s’arrête pendant plusieurs minutes, ce qui arrive fréquemment, les dindes, suspendues par les pattes, vivantes et conscientes, ne peuvent pas être décrochées du fait de l’inaccessibilité d’une grande partie de la chaîne. Ce point constitue également une infraction identifiée par les services vétérinaires.

       

      Ces multiples infractions à la réglementation entraînent des souffrances aigües pour les animaux.

      Nous, citoyennes et citoyens, demandons au ministre de l’Agriculture, Monsieur Julien Denormandie, et au préfet du Morbihan, Monsieur Joël Mathurin, d’ordonner une fermeture administrative en urgence de l’abattoir de dindes du Faouët.

       

      Doublez votre impact

      Votre don est doublé :
      donnez 1 €, L214 reçoit 2 €* !

      * du 17 au 27 juin