L'enfer des veaux
à l'abattoir Sobeval

commentée par Hugo Clément

* Vidéo moins difficile à regarder

GRÂCE À VOTRE MOBILISATION, L'ABATTOIR A MOMENTANÉMENT FERMÉ SES PORTES LE 28 FÉVRIER. IL A RÉOUVERT PARTIELLEMENT MERCREDI 4 MARS SOUS LA PRESSION DES SYNDICATS ET AUTRES ACTEURS ÉCONOMIQUES.

POURQUOI FAUT-IL FERMER D’URGENCE CET ABATTOIR ?

À l’abattoir Sobeval, en Dordogne, près de 700 veaux sont tués chaque jour, soit 90 animaux chaque heure. Intégré au groupe hollandais Van Drie, il s’agit d’un des plus gros abattoirs de veaux en France. 

La viande issue de cet abattoir peut être certifiée Label Rouge, bio ou encore Saveurs du Périgord. Les peaux des animaux sont vendues à des tanneries approvisionnant de grandes marques de luxe françaises, comme Chanel.

En abattage standard, les veaux sont étourdis avant d’être tués. Leur crâne est fracassé à l’aide d’un pistolet à tige perforante. Souvent, le tir est raté et une partie des animaux reprennent conscience avant ou pendant la saignée, sans qu’aucun étourdissement d’urgence ne soit pratiqué.

Pour l’abattage halal ou casher, les veaux sont généralement saignés sans étourdissement préalable. Certains sont suspendus, encore conscients sur la chaîne d’abattage. Ils peuvent agoniser pendant de longues minutes avant de mourir.

Merci de signer notre pétition pour demander la fermeture immédiate de l’abattoir Sobeval, où les violations de la loi, multiples et récurrentes, entraînent des souffrances accrues pour les animaux. 

Par ailleurs, sur la base d’avis scientifiques et vétérinaires, nous demandons au ministre de l’agriculture d’interdire l’abattage sans étourdissement, quelles que soient les raisons qui motivent cette pratique.

halal et casher

Pour la viande halal ou casher, les veaux ne sont pas étourdis avant d’être saignés.

mouvements de scie

Certains sacrificateurs effectuent un mouvement de scie lors de la saignée, ce qui accentue la douleur ressentie par les veaux.

Saignés debout

Des veaux sont saignés debout, sans étourdissement. Ils s’écroulent sans être immobilisés, et mettent plus longtemps à mourir.

étourdissements ratés

En abattage standard, de nombreux veaux sont mal étourdis.

défaillances

Les services vétérinaires semblent totalement indifférents au sort des animaux et aux nombreuses violations de la réglementation.

une vie en enfer

Avant d’être tués, la plupart des veaux auront vécu dans un élevage intensif sans jamais avoir pu mettre une patte à l’extérieur.

85%

des Français sont contre l’abattage sans “étourdissement”, selon un sondage IFOP de 20201

« En raison des graves problèmes de bien-être animal liés à l’abattage sans étourdissement, un étourdissement devrait toujours être réalisé avant l’égorgement »
Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA)

« L’abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toutes circonstances. »
Fédération des vétérinaires d’Europe

3 procédés d'abattage
autorisés en France

L'abattage standard

Par principe, les animaux sont étourdis avant d’être saignés. Ils doivent être immobilisés pour que l’opérateur vise la zone qui les rendra inconscients.

Dans la pratique, de nombreux veaux peuvent recevoir plusieurs coups de pistolet pneumatique à tige perforante avant de perdre conscience : ils ne sont pas immobilisés, ils sont effrayés et cherchent à fuir, les tirs ne sont pas précis… En cas de raté, s’ils ne sont pas de nouveau étourdis, ils sont saignés encore conscients. 

Dans cet abattoir, tous les étourdissements sont pratiqués en violation avec la réglementation !

L'abattage casher

Pour la viande casher, les veaux ne sont pas étourdis avant d’être saignés. Dans ce cas, la réglementation exige que les animaux soient immobilisés, égorgés de manière franche puis, uniquement après un contrôle de la perte de leur conscience et de leur sensibilité, relâchés du box. 

Dans la pratique, l’incision est réalisée avec des cisaillements et leur perte de conscience ou de sensibilité n’est jamais contrôlée. Les animaux sont relâchés du box rapidement ce qui a pour conséquence d’accroître leurs souffrances.

L'abattage halal

Pour la viande halal, les veaux ne sont pas étourdis avant d’être saignés. Dans ce cas, la réglementation exige que les animaux soient immobilisés, égorgés de manière franche puis, uniquement après un contrôle de la perte de leur conscience et de leur sensibilité, relâchés du box. 

Dans la pratique, leur perte de conscience ou de sensibilité n’est pas contrôlée, ils sont relâchés rapidement ce qui a pour conséquence d’accroître leurs souffrances.

SIGNEZ LA PÉTITION

POUR EXIGER LA FERMETURE DE L'abattoir

Déjà  signatures !

    Merci d'avoir signé la pétition !

    Les images que L214 a rendues publiques, filmées à l’abattoir Sobeval situé dans la commune de Boulazac Isle Manoire (24), mettent en lumière des pratiques révoltantes.

    De nombreuses violations de la réglementation, pourtant peu exigeante, infligent des souffrances supplémentaires aux veaux.

    Tous les abattages standard sont réalisés en dehors du cadre légal. Pour augmenter les cadences, l’abattoir utilise un type de pistolet spécifique qui devrait impliquer de bloquer la tête des animaux, ce qui n’est jamais réalisé.

    D’ailleurs l’abattoir présente des défauts de structure importants : les employés chargés de l’étourdissement sont obligés de se présenter face aux veaux, ce qui provoque des réactions de fuite rendant hasardeux le tir du pistolet à tige perforante.

    De plus, aucune précaution n’est prise pour que les animaux soient maintenus dans un état d’inconscience jusqu’à leur mort.

    La situation est encore pire pour l’abattage rituel, qu’il soit halal ou casher, où les animaux sont égorgés à vif, sans étourdissement préalable.

    Par ailleurs, les deux boxes d’immobilisation sont placés de telle sorte que les veaux situés dans le premier voient les veaux étourdis ou saignés sortir du box placé devant. Cette configuration entraîne là aussi des souffrances évitables non conformes à la réglementation.

    L214 a porté plainte pour sévices graves envers les animaux et réclame des sanctions pénales exemplaires.

    Nous ne pouvons accepter que de tels agissements perdurent sans qu’aucun correctif ne vienne soulager la détresse des 700 veaux qui y sont tués chaque jour.

    Nous, citoyennes et citoyens, demandons au ministre de l’Agriculture, Monsieur Didier Guillaume et au préfet de la Dordogne, Monsieur Frédéric Périssat, d’ordonner une fermeture administrative en urgence de l’abattoir Sobeval.

    Merci !

    Partagez cette enquête pour lui donner le maximum d’impact

    Soutenez le travail d’enquête de L214

    Recettes, trucs et astuces en 21 jours pour découvrir comment laisser les animaux hors de nos assiettes.

      Merci de vous être inscrit au Veggie Challenge !

      Alternatives végétales

      Découvrez les alternatives vegan : savoureuses, bluffantes et diversifiées, vous n’y perdrez rien, les animaux y gagneront tout.

      Actualités

      19.10.2020

      La procureure de la République de Périgueux a annoncé le classement sans suite de l’enquête qu’elle a ouverte concernant l’abattoir Sobeval au motif que les services vétérinaires ont assuré que l’abattoir se serait mis en conformité. (les mêmes services qui avaient annoncé que l’abattoir était en règle à la sortie des images…).

      10.03.2020

      Grâce à l’enquête de L214 à l’abattoir de Sobeval, le procureur de la République de Périgueux a ordonné l’ouverture d’une enquête préliminaire pour mauvais traitements sur des animaux.

      04.03.2020

      Suite aux pressions de syndicats et d’acteurs économiques, après seulement 3 jours de fermeture, l’abattoir reprend les abattages conventionnels.
      Lire notre communiqué de presse

      27.02.2020

      Le ministre de l’Agriculture annonce enfin la fermeture temporaire de l’abattoir Sobeval suite à la pression citoyenne et médiatique.
      Lire notre communiqué de presse

      26.02.2020

      Le ministre de l’Agriculture a perdu son sang-froid face aux questions d’un journaliste de C à vous au sujet des infractions relevées par ses services et niées en public (France 5, 26.02.2020)

      25.02.2020

      Des mails internes au ministère de l’agriculture confirment que les vidéos de L214 montrent des non-conformités
      Lire notre communiqué de presse

      23.02.2020

      Les services du ministère et le ministre assurent que cet abattoir « est en règle » et « respecte le bien-être animal ». (Europe 1, 23.02.2020)

      20.02.2020

      L214 dévoile de nouvelles images de l’abattoir Sobeval, situé en Dordogne.
      Lire notre communiqué de presse
      Lire notre rapport de l’enquête

      Logo L214

      L214 souhaite que notre société reconnaisse que les animaux ne sont pas des biens à notre disposition et que leurs intérêts méritent notre considération.

      Association L214 – Éthique & Animaux
      L214.com Mentions légales
      L214 sur les réseaux sociaux Facebook Twitter Instagram Youtube