Est-ce que L214 agit contre l’abattage rituel ?

L214 communique régulièrement sur ce sujet et diffuse des images chaque fois que c'est possible (ce qui n'est pas simple, comme pour beaucoup de conditions d'élevage, de transport ou de mises à mort des animaux).

Nous communiquons au sujet de l'Aïd sur nos réseaux sociaux comme vous le verrez par exemple sur la page facebook de L214 ou sur le compte twitter de L214.

Les diverses vidéos en abattoirs (Metz (2008), Alès (2016), Pezenas (2016), Puget-Théniers (2016), Boulazac (2020), Rodez (2020) etc.), montrent la mise à mort de bovins, moutons, agneaux et veaux sans étourdissement pour les abattages rituels.

Par ailleurs, il nous est arrivé de pouvoir saisir des images d'abattage pour l'Aïd, comme vous le verrez en 2010 à l'abattoir de Brioude (en Haute-Loire), en 2012 en Rhône-Alpes et Nord ou en 2016 à l'abattoir du Vigeant.

Nous demandons l'interdiction de l'abattage sans étourdissement des animaux : pour en savoir plus sur notre position à ce sujet, vous pouvez consulter notre dossier consacré à l'abattage rituel.

C'est une demande que nous portons au niveau politique, à l'échelon local ou national aux côtés de bien d'autres mesures concernant la condition animale.

Si l'absence d'étourdissement occasionne des souffrances supplémentaires aux animaux, il est illusoire de penser que d'autres formes d'abattage se font "respectueusement et humainement". En effet, la mise à mort des animaux est source de peur et de souffrance pour eux dans tous les cas. Ainsi, L214 considère qu'il n'est par définition pas respectueux de voler la vie à un être sensible pour le plaisir de manger ou de vendre son corps. Pour en savoir davantage sur les idées défendues par L214, nous vous invitons à consulter cette page de présentation de l'association.

La seule solution pour mettre réellement de l'éthique dans son assiette est de se tourner vers une alimentation 100% végétale.

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info