Agenda des actions pour les animaux en Grand Est

Filtrer les actions

46 évènements pour les animaux

⚠ L214 relaie ces rendez-vous mais ne les organise pas tous. Pour plus d'informations sur les événements, merci de contacter l'organisateur indiqué.


Droit des animaux Conférence
Gionges (commune de Blancs-Coteaux)
Du lundi 9, 10h au dimanche 22 août 19h

Les Estivales de la question animale 2021

▶ en savoir plus
Maison familiale rurale de Gionges (à 150 km à l'est de Paris et à 45 km au sud de Reims), 66 Rue de la Crolière
51130 Gionges (commune de Blancs-Coteaux) Grand Est
(Tél : 07 56 88 23 11)
Les Estivales de la question animale sont des rencontres organisées chaque été en France depuis 2002, dans une ambiance à la fois studieuse et détendue.

Les Estivales sont ouvertes à toute personne intéressée par la question animale, c'est-à-dire celle de l'ensemble des êtres sensibles ou sentients.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mardi 10 août, 10h12h

Sébastien Moro - Que savons-nous de l'intelligence animale ?

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Sebastien Moro est vulgarisateur scientifique spécialisé dans le domaine de la cognition et du comportement animal. Conférencier et auteur, il est également le créateur de la chaîne YouTube Cervelle d'Oiseau.

Cette présentation est un tour d’horizon des découvertes des 30 dernières années sur l’intelligence animale. De la mémoire incroyable des geais, à la capacité de catégorisation des requis bambous, en passant par l’utilisation de pictogrammes par les pigeons, la communication des poissons électriques, les aptitudes arithmétiques des poussins et des abeilles, l’utilisation d’outils chez les fourmis, l’enseignement chez les suricates, ou encore l'épineuse question de la conscience animale, cette présentation se veut une introduction à ce que nous savons du monde des autres animaux, mais également à la façon dont sont faites ces découvertes. En s’appuyant sur une grande variété d’espèces, et plus d’une centaine d’études récentes aux résultats souvent méconnus, venez découvrir le monde incroyable de nos cousins et cousines à plumes, à poils, à écailles et à exosquelettes ! Une chose est sure : vous ne regarderez plus jamais les animaux de la même manière !

Cette conférence ne sera pas enregistrée.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mardi 10 août, 12h1513h

Atelier lecture : chapitre « Qu'est-ce que la conscience ? » de La Révolution antispéciste, de Yves Bonnardel, Thomas Lepeltier et Pierre Sigler.

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 07 56 88 23 11)
Qu'est-ce que la conscience, quelle est son importance éthique, son origine ? Comment fonctionne-t-elle ? Quels animaux sont conscients ? Ce chapitre extrait de La Révolution antispéciste répond à ces questions. Lors de cet atelier, nous lirons la quasi totalité du chapitre en présence de son auteur, Pierre Sigler.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mardi 10 août, 15h15h30

Florence Dellerie - Le tableau global de l'exploitation animale : combien d'animaux sont-ils concernés et qu'endurent-ils ?

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Florence Dellerie est autrice et illustratrice scientifique, créatrice du site Questions Animalistes, éditrice à L'Amorce - revue en ligne contre le spécisme, et co-fondatrice du Projet Méduses.

Qui sont les victimes de l’exploitation animale ? Que leur inflige-t-on suivant leur espèce ? Combien sont-elles ?

Dans cette courte conférence, je propose un tour d’horizon chiffré, sourcé et illustré de l’exploitation animale française et mondiale. Cette synthèse permet de mieux percevoir l’ampleur de cette exploitation et ses modalités, mais aussi de mettre à mal certaines idées reçues. Notamment en ce qui concerne les bovins ou les individus aquatiques, dont l’intérêt qu’ils suscitent est souvent en décalage avec l’étendue des nuisances qui leur sont infligées.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mardi 10 août, 15h4516h45

David Olivier - L'antispécisme, thèse modeste et forte

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
David Olivier est un militant antispéciste, cofondateur des Cahiers antispécistes (1992), fondateur de la Veggie Pride (2001) et des Estivales de la question animale (2002). Athée, utilitariste, il est partisan d'un progressisme ambitieux pour l'avenir de l'humanité et du monde sentient.

L'antispécisme, loin d'être le maximum de la radicalité animaliste voire révolutionnaire, est une thèse modeste. Il ne s'agit pas d'affirmer l'égalité (de dignité, de capacités, etc.) des individus de toute espèce, et encore moins des espèces entre elles. L'antispécisme est une simple négation : l'espèce des individus n'est pas un critère éthique valable. Thèse modeste et donc solide, elle n'en a pas moins des conséquences fortes, que je développerai rapidement, avant de laisser la place à la discussion avec le public.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mardi 10 août, 17h19h

Rémi Pénisson - Qui importe moralement ? La sentience comme base de la considération morale

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Rémi Pénisson est militant antispéciste et bénévole avec l’association Mission Sentience. Dans ce cadre, il s’intéresse à la philosophie morale et plus largement à la pensée animaliste.

La sentience est un critère fondamental dans l’éthique antispéciste pour déterminer qui sont les individus que l’on doit inclure dans notre cercle de considération morale. Comment ce concept est-il défini ? Comment fait-on, concrètement, pour savoir si un individu est sentient ? Qui sont les animaux sentients ? Et en quoi ce critère est-il davantage pertinent que celui d’être ou non un individu vivant ?

Dans cette conférence, il tâchera de répondre à ces questions et soulignera le décalage qui existe entre les connaissances communes sur les animaux et les connaissances scientifiques actuelles des éthologues. Il donnera également un argument pour prendre la sentience comme suffisante et nécessaire pour appartenir à la communauté morale.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mercredi 11 août, 11h3013h

Axelle Playoust-Braure - Théorie et pratique de l'animalisme efficace

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Axelle Playoust-Braure est co-rédactrice en chef de la revue L'Amorce et co-autrice de Solidarité animale. Défaire la société spéciste (La Découverte, 2020). Après avoir étudié la sociologie et les théories féministes, elle exerce depuis fin 2020 le métier de journaliste scientifique.

Peu d'activistes remettent en question l'importance de l'efficacité dans les luttes. Pourtant, il ne suffit pas d'être bien-intentionné·e pour être efficace, et déterminer quelles stratégies sont plus efficaces que d'autres n'a rien d'évident.

Le mouvement de l'altruisme efficace propose précisément un cadre méthodologique permettant de prioriser entre les différentes causes et interventions possibles selon des critères d'impartialité et de rationalité, ceci dans l'objectif de trouver et de mettre en œuvre les façons les plus efficaces d'améliorer le monde.

J'expliquerai en quoi je pense que cette démarche peut être utile aux antispécistes et répondrai à quelques questions relatives à ce qui a été appelé effective animal advocacy (altruisme efficace pour les animaux). Comment appliquer les principes altruistes efficaces à la lutte antispéciste ? Quelles sont les initiatives actuellement développées dans le champ de l'altruisme efficace pour les animaux ?

Cette conférence sera également l'occasion d'aborder quelques critiques et stéréotypes courants au sujet de l'altruisme efficace : qu'il s'agit d'un mouvement qui ne concerne que les populations riches et privilégiées ; qu'il promeut une démarche rigide, dogmatique et néglige d'autres conceptions de l'efficacité militante ; qu'il ne considère que les stratégies pouvant être précisément mesurées et chiffrées.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mercredi 11 août, 15h16h30

Axelle Playoust-Braure - Incertain n'est pas insoluble : le rôle de la biologie du bien-être dans le projet d'assistance aux animaux sauvages

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Axelle Playoust-Braure est co-rédactrice en chef de la revue L'Amorce et co-autrice de Solidarité animale. Défaire la société spéciste (La Découverte, 2020). Après avoir étudié la sociologie et les théories féministes, elle exerce depuis fin 2020 le métier de journaliste scientifique.

Cette conférence partira d’une remarque souvent faite à celles et ceux qui veulent venir en aide aux animaux dans la nature, à savoir qu'il s'agirait d'un projet irréaliste – notamment parce qu’il y aurait trop d’incertitudes, ce qui rendrait toute tentative d’assistance trop risquée et peut-être même irréalisable. Mon objectif sera de vous montrer que ce n’est pas vrai, que la souffrance des animaux sauvages n’est pas une fatalité. Pour ce faire, je présenterai la stratégie des principales organisations travaillant sur le sujet actuellement, particulièrement leur ambition de développer un nouveau champ de recherche scientifique (la biologie du bien-être), en insistant sur la façon dont ces organisations gèrent la question de l’incertitude.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mercredi 11 août, 16h4519h

Elisa Autric - Atelier lecture : numéro « Réduire la souffrance des animaux sauvages » des Cahiers antispécistes

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Qui sont les animaux sauvages ? Qu’endurent-ils dans la nature ? Peut-on faire quelque chose pour limiter leur souffrance et si oui, devons-nous le faire ? Ce numéro des Cahiers antispécistes donne des arguments en faveur de cette idée.

Il constitue en cela une bonne introduction à la pensée RWAS (Reducing Wild-Animal Suffering), qui prend depuis quelques années une place grandissante dans le milieu antispéciste. Nous découvrirons cette pensée et quelques-uns de ses principaux auteur·rices comme Oscar Horta ou Brian Tomasik au fil de cette cette lecture (le sommaire du numéro est disponible ici).

Cet atelier sera principalement consacré à la lecture du numéro, suivie d’une vingtaine de minutes de discussion des textes (qui pourra se prolonger pendant les nombreux temps informels des Estivales !).

Des exemplaires papier du numéro seront distribués sur place aux participant·es.

Atelier animé par Elisa Autric.
Droit des animaux Projection
Blancs-Coteaux
Mercredi 11 août, 16h4523h15

Projection - Formation en ligne d'Animal Ethics sur la souffrance des animaux sauvages (VOSTFR)

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Sur deux créneaux : 16h45-19h (partie 1) puis 20h45-23h30 (partie 2).
Les préoccupations concernant la souffrance des animaux sauvages et les moyens de les aider ont beaucoup augmenté au cours de la dernière décennie. Un nombre croissant de personnes sont désormais conscientes que la vie des animaux sauvages n'est pas idyllique et qu'ils sont confrontés à des menaces qui nuisent considérablement à leur bien-être. On est plus conscient aujourd'hui que cela ne concerne pas seulement quelques animaux, mais un grand nombre d'entre eux. Alors que par le passé, l'intérêt pour les animaux sauvages était surtout axé sur leur rôle écologique ou leur état de conservation, de nombreuses personnes s'inquiètent aujourd'hui de ce qui leur arrive en tant qu'individus, en tant qu'êtres sensibles.
Certaines personnes peuvent penser qu'il est regrettable que les animaux sauvages souffrent, mais ne savent pas exactement à quel point cette souffrance est répandue ou grave. D'autres peuvent penser qu'il s'agit d'un problème important, mais ne savent pas à quel point il est traitable, ni ce que nous pouvons faire pour y remédier.
Ce cours apporte un éclairage sur ces questions et permet de mieux comprendre la réalité de la souffrance des animaux sauvages et, ce qui est plus important, ce qui peut être fait pour y remédier. Il a pour but de fournir une introduction à cette question à tous ceux qui s'y intéressent, et d'être particulièrement utile à ceux qui sont impliqués dans la défense des animaux et qui veulent savoir ce qui peut être fait pour aider les animaux sauvages. Le cours sera également utile aux personnes travaillant dans le domaine des sciences naturelles qui souhaitent savoir comment leur travail peut aider les animaux.
Droit des animaux Réunion
Blancs-Coteaux
Mercredi 11 août, 16h4519h

Axelle Playoust-Braure - Atelier lecture : article « La valeur de la collaboration entre animalistes et conservationnistes » paru dans L'Amorce

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Axelle Playoust-Braure est co-rédactrice en chef de la revue L'Amorce et co-autrice de Solidarité animale. Défaire la société spéciste (La Découverte, 2020). Après avoir étudié la sociologie et les théories féministes, elle exerce depuis fin 2020 le métier de journaliste scientifique.

Ce texte a initialement été publié sur le site de l’organisation Wild Animal Initiative, en juin 2019. Il a été traduit par Romain Destenay et Axelle Playoust-Braure, pour une publication en mars 2021 sur le site de L'Amorce, revue contre le spécisme.

Historiquement, le projet d'amélioration du bien-être des animaux sauvages a été présenté comme indépendant, voire opposé, aux objectifs et efforts de conservation. Abraham Rowe plaide au contraire pour un rapprochement stratégique entre les deux approches. En quatre points, l'ex-directeur exécutif de Wild Animal Initiative nous explique en quoi l'adoption d'une posture de collaboration plutôt que d'opposition permettra aux défenseurs des animaux d'atteindre leurs objectifs plus rapidement.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Jeudi 12 août, 10h11h15

Frédéric Mesguich - Une multitude d’objectifs et de stratégies : diversité du mouvement animaliste français

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Frédéric Mesguich est co-fondateur de la Blogothèque Animaliste (indexant plus de 2000 articles et vidéos) et auteur du blog militant Les Questions Décomposent.

Du 19e siècle de la SPA et de la loi Grammont aux débuts de la lutte contre l’élevage d'insectes et pour la réduction de la souffrance des animaux sauvages, le mouvement animaliste français a diversifié aussi bien ses objectifs que ses stratégies.

Cette conférence propose de faire un état des lieux des différents courants de l’animalisme français contemporain : protection des animaux compagnons, défense des animaux sauvages, amélioration des conditions d’élevage et d’abattage, abolitionnisme réformiste et non réformiste. La très grande diversité des modes d’action sera abordée au fil de la présentation (lobbying, influence culturelle, lutte directe, développement d’alternatives…). La conclusion portera sur les synergies et antagonismes au sein du mouvement, ainsi que sur les orientations les plus prometteuses.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Jeudi 12 août, 11h3012h45

Jérôme Segal - Atelier lecture : arpentage de Dix questions sur l'antispécisme, de Jérôme Segal

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Jérôme Segal est maître de conférences à Sorbonne Université, également chercheur et journaliste à Vienne, en Autriche. Il est l'auteur des livres Dix questions sur l'antispécisme. Comprendre la cause animale (Libertalia 2011) et Animal Radical. Historie et sociologie de l'antispécisme (Lux 2020).

Dix exemplaires du livre Dix questions sur l'antispécisme seront fournis et deux groupes formés. Un groupe écoute la lecture de quelques chapitres (c'est un petit livre format « Que sais-je ? »). L'autre groupe est constitué de celles et ceux qui préfèrent lire de leur côté. Au bout de 45 à 60' (selon les souhaits des participant.e.s.), on discute de ce qu'on a lu ou écouté…
Droit des animaux Projection
Blancs-Coteaux
Jeudi 12 août, 11h3013h

Projection - L'avocat des chimpanzés (Steven Wise, Unlocking the cage) (version doublée en français)

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Célèbres notamment pour leurs documentaires musicaux, D.A. Pennebaker et son épouse Chris Hegedus explorent ici, dans le cinéma direct qui les caractérise, la croisade menée par l’avocat Steven Wise et son équipe – le "Nonhuman Rights Project (NhRP)" – pour transformer le statut légal d’un animal, de l’état d’ "objet" dénué de droits, à celui de "personne" bénéficiant de protections.
Observant un processus de longue haleine susceptible d’engendrer un changement fondamental dans notre culture, Unlocking the Cage construit un récit aussi passionnant que trépidant, qui dépeint les efforts du juriste, soutenus par des déclarations de primatologues du monde entier, pour prouver que certains animaux dotés de fonctions cognitives complexes – tels les chimpanzés, les baleines, les dauphins et les éléphants – devraient bénéficier de droits limités. En ayant recours au "Habeas Corpus", utilisé de façon historique notamment dans la lutte pour l’abolition de l’esclavage, Steven Wise tente l’impossible...
Droit des animaux Réunion
Blancs-Coteaux
Jeudi 12 août, 15h16h

Axelle Playoust-Braure et Willène Pilate - Atelier : « Partageons nos ressources sur la cause animale ! »

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Par Axelle Playoust-Braure et Willène Pilate.

Quel est votre livre d'éthique animale préféré ? Y a-t-il une newsletter animaliste que vous seul·e connaissez et qui mériterait d'être mieux connue ? Vous faites partie d'une super communauté que l'on peut rejoindre pour garder le contact avec d'autres animalistes ? On veut tout savoir !

Ce court atelier sera l'occasion de partager et de mettre en commun, dans un tableur en ligne, plein de ressources sur la cause animale (articles, livres, podcasts, sites, groupes Facebook, revues…). Il vous sera certainement utile, que vous soyez animaliste de longue date ou que vous découvriez tout juste la cause !
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Vendredi 13 août, 10h12h45

Pierre Sigler - Une écologie soucieuse des animaux

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Pierre Sigler est chargé de recherches documentaires et auteur.

Réchauffement climatique, pic pétrolier, crainte d’un effondrement : les préoccupations environnementales seront centrales au 21e siècle.

Pour y répondre, les animalistes n’ont à offrir que l’abolition de l’élevage, autrement dit le programme qu’ils avaient déjà hors considérations environnementales.

L’éthique animale entretient des relations difficiles avec l’écologie car celle-ci se fonde historiquement sur des bases soit anthropocentristes, soit biocentristes. Mais peu a été fait pour concrétiser ce que pourrait être une écologie soucieuse des animaux ; on en reste trop souvent à la seule dénonciation du mépris « des » écologistes pour les individus sentients, de leur vision idéalisée de la nature et du rejet dogmatique de certaines technologies qui en découle.

L'éthique environnementale écocentriste ou biocentriste est minoritaire. Aujourd'hui, l'éthique environnementale porte sur des questions telles que nos devoirs envers les générations futures, la justice climatique, l'économie soutenable et équitable, l'accès aux ressources en situation de stress climatique, etc. On peut l'élargir aux autres animaux et formuler des propositions concrètes.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Vendredi 13 août, 15h16h30

Nathalie Dehan - La mission « condition animale » à la Métropole de Lyon

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Nathalie Dehan est élue avec les écologistes depuis juin 2020, conseillère métropolitaine à la Métropole de Lyon et conseillère municipale à Vénissieux, chargée d'une mission « condition animale ».

Arrivé aux commandes de la Métropole de Lyon avec le groupe des Écologistes, le président Bruno Bernard m'a confié une mission demandant un état des lieux de la condition animale dans la Métropole, des préconisations de méthodes et d'action pour inclure la protection des animaux dans les politiques publiques. Je vous décrirai le cadre de cette mission et le contexte politique.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Vendredi 13 août, 16h4518h15

Marie-Claude Marsolier - Comment le lexique français marque et perpétue la ségrégation entre humains et non-humains

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Marie-Claude Marsolier étudie l'évolution génétique des animaux (humains et non humains) au Musée de l'Homme à Paris.

Elle parlera ici de la façon dont le lexique français marque et perpétue la ségrégation, voire l’opposition, entre les humains et les autres animaux. Les termes « bête » et « animal » au sens d’« animal non humain » sont les dispositifs les plus apparents de cette ségrégation, mais notre langue consacre aussi cette fracture par le fait de réserver aux humains de nombreux termes tels que « personne », « prochain », « autrui », « quelqu’un », « victime », « dignité », etc., ainsi que par un usage différentiel des termes désignant des parties du corps ou des processus biologiques à la fois semblables et homologues, chez les humains et les non-humains.
Droit des animaux Réunion
Blancs-Coteaux
Vendredi 13 août, 21h23h

Ness Nour Salhi - Écriture collective d'une charte contre les violences sexistes et sexuelles dans le mouvement antispéciste

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Ness Nour milite dans les mouvements animaliste et féministe.

Nous écrirons ensemble une charte pour tenter de mettre fin aux violences sexistes et sexuelles dans le mouvement antispéciste. Cette charte est destinée à être signée par des associations animalistes.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Samedi 14 août, 11h4512h45

Loïs Boullu - Bataille des arguments ou chantier de la compréhension

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Loïs est un simple quidam qui s'intéresse à l'antispécisme et aux luttes progressistes depuis 2015. Il partage, via des recensions ou des conférences, et à intervalles irréguliers, ses idées influencées par ses lectures de méta-éthique, d'épistémologie et de sociologie des controverses. Il tient le blog hate driving.

Un combat acharné se livre sur de nombreux fronts polémiques : la bataille des arguments. Celle-ci consiste en un échange constant d’analyses, de débunkages, de déconstructions des biais et des arguments fallacieux. Pour ceux qui livrent cette bataille, le camp d’en face prend la logique à rebours, vit dans l’illusion et les réponses ad hoc, et n’a d’autre destin si l’intelligence et la rigueur triomphent que de disparaître.

Cette posture repose entre autres sur une confiance en la capacité et la légitimité de son propre camp à imposer son point de vue (vu comme un « fait »), sur une hypothèse de mauvaise foi et/ou d'irrationalité du camp d’en face, ainsi que sur une tolérance à une atmosphère de dialogue acerbe et condescendant.

Un doute sur ces hypothèses, ou un inconfort avec l’ambiance dominant les discussions polémiques, peut mener à chercher une autre manière d’agir face aux désaccords. En particulier, un ensemble de principes, qu'il rassemble sous le nom de « chantier de la compréhension », permet, face à l’éventualité qu’une diversité de sensibilités fasse obstacle à l’avènement d’une domination « par le verbe » de la « vraie justice », de faire avancer la discussion en restant curieux, bienveillant et efficace.

Dans cette présentation, il commencera par exposer ce qu'il voit comme les bases, les mérites et les faiblesses du paradigme « bataille des arguments », puis en fera de même avec le paradigme « chantier de la compréhension ».
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Samedi 14 août, 15h16h30

Marine Lercier - Statut et droits des travailleurs non-humains : une question de justice sociale pour le XXIe siècle

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Marine Lercier est une juriste française spécialisée en droit international et européen, droits de l’homme, justice transitionnelle et droits des animaux.
Elle est actuellement chercheuse pré-doctorale et doctorante (Droit International et Sécurité Humaine) à l’Université Autonome de Barcelone, où elle a enseigné le droit du bien-être animal et le droit romain.
Sa thèse se concentre sur la protection du bien-être et des intérêts fondamentaux des chevaux de courses à la fin de leur carrière depuis la perspective des études sur le travail animal et du mouvement pour la personnification juridique de l’animal.
Elle est également Junior Fellow pour le Think Tank sur les Animaux et la Biodiversité du Global Research Network.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Samedi 14 août, 17h18h30

Roméo Bondon - Aux origines socialistes de l'animalisme : contester la récupération capitaliste de la cause animale

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Roméo Bondon est membre de la revue Ballast et a coordonné avec Elias Boisjean l'anthologie Cause animale, luttes sociales (Le Passager clandestin, 2021) qui fait d'ailleurs l'objet d'un atelier lecture le lendemain de cette conférence.

Il est toujours bon de trouver de glorieux précédents pour légitimer un engagement politique. À propos des animaux ils ne manquent pas — on ne cesse, en ce sens, de célébrer l'antique pratique de régimes non-carnés. Mais, bien souvent, on en reste là : un régime alimentaire, sans qu'on entrevoie un poil ou une écaille, ni qu'une perspective sociale ne soit réellement mise en avant.

C'est de cette dernière dont il sera ici question : là où la question animale se trouve dépolitisée ou considérée comme un enjeu strictement alimentaire, il semble important de rétablir une tradition militante alternative. Depuis 150 ans, en effet, socialistes de tous bords – réformistes, communistes, anarchistes – et de toute sensibilité – féministe, antiraciste, écologiste – se sont battus aussi pour et avec les animaux.

Après avoir rappelé le rôle de ces figures dans l'histoire sociale des animaux, il introduira un débat sur les relations qu'entretiennent aujourd'hui les théoricien·nes et les militant·es animalistes avec le système économique capitaliste. Celui-ci a produit les conditions actuelles d'exploitation des animaux, qu'ils soient sauvages, d'élevage ou domestiques : manquer de le contester revient à oublier les causes de ce contre quoi nous luttons.
Droit des animaux Réunion
Blancs-Coteaux
Dimanche 15 août, 10h3012h45

Marie-Claude Marsolier - Atelier lecture : Le Mépris des « bêtes ». Un lexique de la ségrégation animale, de Marie-Claude Marsolier

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Marie-Claude Marsolier étudie l'évolution génétique des animaux (humains et non humains) au Musée de l'Homme à Paris.

Un débat sera organisé sur la représentation des animaux non humains induite par notre lexique, sur les façons dont notre langue cautionne l’exploitation des non-humain.es, et les démarches à mettre en œuvre pour y remédier. Parmi les questions qui pourront être abordées : est-il judicieux d’utiliser un terme particulier, par exemple la « misothérie », pour désigner les violences (physiques ou symboliques) infligées aux non-humain.es ? Est-ce opportun de marquer dans notre langage que les humain.es sont des animaux ? Si oui, comment le faire ? Est-il approprié d’étendre aux non-humain.es des termes fortement, voire exclusivement, associés aux humain.es (accoucher, jambe, visage, personne…) ? Quelles sont les justifications et les limites de telles extensions ?
Droit des animaux Réunion
Blancs-Coteaux
Dimanche 15 août, 10h3012h45

Roméo Bondon - Atelier lecture : Cause animale, luttes sociales, de Roméo Bondon et Elias Boisjean

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Roméo Bondon est membre de la revue Ballast et a coordonné avec Elias Boisjean l'anthologie Cause animale, luttes sociales (Le Passager clandestin, 2021) qui fait d'ailleurs l'objet d'une conférence la veille de cet atelier.

Après une lecture collective de la préface à l'anthologie Cause animale, luttes sociales (Le Passager clandestin, 2021), nous pourrons débattre des principaux nœuds auxquels est confronté le mouvement animaliste : que faire des différents mouvements sociaux contemporains (féministes, antiracistes, écologistes) et que faire de l'héritage socialiste (libertaire et/ou réformiste) inhérent à la cause animale ? Quelle perspective stratégique envisageable, dès lors que l'on reconnaît cet héritage ? Les textes rassemblés dans l'anthologie ainsi qu'une présentation de leurs auteur·es pourront servir de point de départ aux différentes questions abordées.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Dimanche 15 août, 15h17h

Débat entre Paul Sugy, auteur du dernier ouvrage critique contre l’antispécisme, et David Olivier, cofondateur des Cahiers antispécistes

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
La dernière charge en date contre l’antispécisme nous vient de Paul Sugy, ancien élève de l’École normale supérieure, diplômé de Sciences Po Paris, et jeune journaliste au Figaro. Son premier livre, L’Extinction de l’homme. Le projet fou des antispécistes (Tallandier, 2021), s’attaque à l’antispécisme sous l’angle des valeurs fondamentales, et sous l’angle des conséquences du changement de valeurs proposées par l’antispécisme.

L’auteur a été accueilli à bras ouverts par la presse de droite (Le Point, Causeur, Challenges, etc.), qu’on savait déjà hospitalière envers ceux qui ont avant lui « déconstruit avec brio l’idéologie antispéciste » (comme Paul Ariès, Francis Wolff, Ariane Nicolas).

Du côté des antispécistes, Paul Sugy a été loué pour une compréhension du mouvement plus fine que ses prédécesseurs. Mais la critique qu’expose L’Extinction de l’homme. Le projet fou des antispécistes reste ancrée dans des valeurs que les antispécistes considèrent, au mieux inutiles, au pire nocives, telles que la dignité, le sacré, l’essence spirituelle de l’humain.

Ainsi, on peut se demander si ce que démontre le journaliste ne serait pas un fossé entre des convictions plutôt qu’une véritable fausseté de la posture antispéciste.

Après un propos introductif de Paul Sugy présentant ses principales critiques contre l’antispécisme, David Olivier amorcera un débat avec l’auteur. Enfin, il y aura un temps d’échanges avec la salle.

Débat animé par Loïs Boullu.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Dimanche 15 août, 17h1518h30

Fabien Truffer - Libéralisme et capitalisme, alliés de la cause animale

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Fabien Truffer milite depuis plus de cinq ans dans le milieu animaliste, notamment au sein de l'association suisse PEA - Pour l'Égalité Animale dont il est porte-parole. À côté de son engagement pour les animaux, il a une formation de juriste et s'intéresse également aux questions et idées politiques de manière large.

Dans le milieu animaliste, on présente quasi systématiquement le libéralisme et le capitalisme comme les ennemis à abattre et comme étant les causes des oppressions dont sont victimes les animaux.

Durant cette conférence, il démontrera notamment :

que les personnes qui affirment cela le font à cause d’un parti pris et d’une vision biaisée,
que libéralisme et capitalisme sont tout à fait compatibles avec l’antispécisme,
qu’ils peuvent même être des alliés intéressants pour notre mouvement,
que les libéraux qui affirment cette incompatibilité le font, non parce qu’ils disposeraient d’arguments solides, mais uniquement parce qu’ils sont spécistes.
Finalement, il conclura que nous aurions tout intérêt à ne pas lier antispécisme et positionnement pro ou anti-libéralisme / capitalisme, afin de pouvoir s’adresser à l’ensemble de la population et diffuser nos idées le plus facilement possible.
Élevage Conférence
Blancs-Coteaux
Lundi 16 août, 11h1512h45

Maud Grégoire - L214 : mobilisation contre les élevages intensifs, actions de terrain et coalitions

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Maud Grégoire est référente locale L214 Nord-Pas-de-Calais et docteure en sciences de gestion.

Dans cette conférence, elle analysera l’intérêt et les difficultés des alliances entre associations de protection animale, associations de protection de l'environnement, collectifs de riverain.e.s et politiques locaux dans la lutte contre les élevages intensifs. Elle s’appuiera sur l’expérience de L214 dans les Hauts-de-France, sur ses actions contre les différents projets d’élevages intensifs.
Ces retours terrain seront mis en perspective avec une réflexion plus globale sur les campagnes réformistes.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Lundi 16 août, 15h16h30

Gautier Riberolles - L'évaluation scientifique du bien-être animal

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Gautier Riberolles est diplômé en éthologie et membre du comité scientifique de La Fondation Droit Animal Ethique et Sciences (LFDA)

La notion de bien-être animal divise le mouvement animaliste : objet central du réformisme pour les uns, mythe de la « viande heureuse » pour les autres. L’expression circule beaucoup mais ce que l’on met derrière n’est pas toujours clair et revêt un sens différent selon qui l’emploie. Si les militants animalistes sont généralement familiers du débat welfarisme vs abolitionnisme, tous ne sont pas familiers avec le fait que le bien-être animal est également un champ de recherche scientifique à part entière. C’est ce dernier aspect qu'il souhaite présenter dans cette conférence. Il vous propose de découvrir l’historique de la discipline, ses différentes approches théoriques, ses méthodes de recherche, ses institutions etc. Il souhaite donner un aperçu de comment les chercheurs du domaine procèdent pour évaluer le niveau de bien-être des animaux et partager quelques réflexions stratégiques sur le sujet.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Lundi 16 août, 16h4518h15

Convergence Animaux Politique - Loi maltraitance animale : historique et enjeux

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Melvin Josse est le directeur de Convergence Animaux Politique (CAP), association de plaidoyer pour la cause animale auprès du Parlement et du gouvernement.
Milton Federici est le responsable des affaires publiques de CAP.

Lors de cette conférence débat sur la loi contre la maltraitance animale, ils présenteront comment en l'espace de quelques années, les acteurs de la cause animale ont su converger pour porter leurs demandes auprès des décideurs afin qu'une loi soit adoptée pour les animaux à l’Assemblée nationale. Il s’agira d’analyser la stratégie politique mise en œuvre pour y parvenir et d’en dresser un premier bilan, mais aussi de parler de l’avenir du texte et des actions qui restent à mener.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mardi 17 août, 10h11h

Projet Méduses - Survivre au militantisme. L'importance de la prise en compte du bien-être militant

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Le Projet Méduses est un collectif qui a pour objectif de minimiser les expériences négatives et de maximiser les expériences positives ressenties par les individus sentients, en proposant un cadre d'action efficace porté par la bienveillance et la pensée critique.

Pour militer de la manière la plus efficace et pérenne possible, la gestion de nos ressources personnelles est un enjeu majeur. Or, en tant que militant.e.s, nous sommes exposé.e.s à beaucoup de contraintes, qu'elles soient temporelles, sociales (isolement), ou encore psychologiques et émotionnelles (épuisement, frustration, colère, tristesse...), qui peuvent devenir problématiques. Le Projet Méduses vous propose de vous partager son approche ainsi que les moyens qu’il a développés et mis en place visant à la fois à prévenir ces problèmes et à les résoudre, afin de garantir le bien-être de ses militant.e.s, notamment grâce au développement d'un tissu social et d'une culture de l’entraide.
Végétarisme Conférence
Blancs-Coteaux
Mardi 17 août, 15h16h30

Sébastien Demange, Paco Maginot et Florimond Peureux - Alimentation végétale et santé : recommandations, actualités et projets

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Sébastien Demange est spécialiste en médecine générale et membre de l'Observatoire national de l'alimentation végétale (ONAV).
Paco Maginot est docteur en médecine, spécialisé en médecine générale. Il est membre du conseil scientifique de l'ONAV.
Florimond Peureux est président de l'ONAV.

L'intervention se déroulera en 3 parties :

Florimond Peureux fera une présentation de l'Observatoire national de l'alimentation végétale (ONAV), le contexte et les raisons de sa création, les projets en cours et à venir, les objectifs à court et moyen terme et la perception des alimentations à dominante végétale par les pouvoirs publics.
Sébastien Demange abordera les points clés d'une alimentation végétale équilibrée, les préjugés qui perdurent et les réels points d'attention et les difficultés qui peuvent être rencontrés durant une consultation avec un médecin ou tout autre professionnel.le de santé lorsqu'on a une alimentation végétarienne ou végane.
Paco Maginot présentera Végéclic, l'origine du projet, le site internet d'aide à la consultation à destination des médecins (et des patients), ainsi que la formation continue et les solutions à apporter au problème des connaissances des médecins sur les alimentations à dominante végétale.
Expérimentation animale Conférence
Blancs-Coteaux
Mardi 17 août, 16h4518h30

Nicolas Marty - Expérimentation animale et opacité administrative : comment accéder aux informations et aux documents ?

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Nicolas Marty est docteur en musicologie, compositeur, et président d'ACTA Gironde, petite association antispéciste bordelaise. La plupart de son temps est passée actuellement à réaliser des recherches, à solliciter des documents administratifs et à produire des contenus concernant l'expérimentation animale.

Dans cette conférence, il présentera d'abord la manière dont le milieu de l'expérimentation animale exploite l'idée de « transparence » de manière trompeuse pour mettre en avant des messages de promotion de l'expérimentation animale – ce qui apparaît clairement en comparant les « chartes de transparence » et les « manuels de communication » internes.

Il parlera ensuite de la loi française sur l'accès aux documents administratifs, peu connue et rarement utilisée dans les milieux animalistes qui s'intéressent à l'expérimentation animale.

Il présentera enfin les démarches qu'il a entreprises auprès des administrations depuis mai 2020 pour obtenir divers documents (des rapports d'inspection de laboratoires et des comptes-rendus de délibérations de comités d'éthique, en particulier), et les suites qui y ont été données.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mercredi 18 août, 11h1512h45

Thomas Lepeltier - Écraser des insectes pose-t-il un problème moral ?

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Thomas Lepeltier est essayiste.

Les antispécistes disent qu’il ne faut pas tuer d’animaux. Mais, tous les jours, en marchant dans l’herbe ou en circulant en voiture, ils tuent eux-mêmes des insectes ou d’autres petits animaux.
Le fait que ce ne soit pas volontaire rend-il ces tueries moins problématiques ?
Élevage Conférence
Blancs-Coteaux
Mercredi 18 août, 15h17h

Jean-Luc Daub - Souffrance et résilience. Du travail d'enquêteur en abattoirs jusqu'au refuge de la Ferme d'Henni le cochon

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Jean-Luc Daub est l’auteur du livre Ces bêtes qu'on abat. Journal d'un enquêteur dans les abattoirs français (1993-2008) (L’Harmattan, 2009). Il est le président-fondateur de la Ferme d’Henni le cochon, refuge pour animaux de ferme situé en Alsace.

"Mon témoignage est unique, j’espère qu’il retiendra votre attention jusque dans votre cœur. J’ai été, bien avant les prises de conscience et les débats sur les animaux, enquêteur pendant 15 ans dans le milieu de l’élevage, du transport et des abattoirs. J’ai rencontré pendant mes enquêtes des milliers d’animaux dans leurs derniers moments de vie. Ce qui laisse des traces pour toujours.

J’ai visité plusieurs centaines d’abattoirs en France, dés les années 1993. J’ai rencontré de nombreux éleveurs, responsables et employés d’abattoirs. J’ai assisté à un certain laxisme des filières qui aujourd’hui s’approprient le terme de « bien-être animal » pour leur marketing, et à une inertie du ministère de l’Agriculture.

Mon intérêt pour les animaux niés de toute individualité dans les systèmes d’élevage et les chaînes d’abattage, m’a inévitablement mis face à leur détresse et à leur souffrance.

À cette époque, il n’y avait pas de réseaux sociaux, pas de vidéos, pas de militants, pas d’activistes, aucun débat dans la société, aucune prise de conscience publique, ni politique. L’ignorance, le mépris, l’absence d’intérêt pour le sort des animaux d’élevage prédominaient dans la société. C’était un combat isolé, sans aucun soutien.

J’ai fini par sombrer dans une détresse et une souffrance, qui m’ont conduit sur plusieurs années à subir moi aussi l’enfermement, lors de plusieurs séjours en hôpital psychiatrique.

L’enfermement, la médication, la privation de mon libre arbitre m’ont détruit au point de ne plus être moi-même.

S’en sortir ou mourir, la pulsion de vie l’a emporté, me menant vers la résilience, grâce aux animaux, la naissance de ma fille, puis l’arrivée d’Henni le cochon, jusqu’à la création du refuge de la Ferme d’Henni le cochon.

Vivre avec les animaux, les protéger, les accompagner, sensibiliser et partager mon expérience, accompagner d’autres personnes vers un mieux-être, tel est le projet de la Ferme d’Henni le cochon."
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Mercredi 18 août, 17h1518h30

Anouchka Green - Comment changer la société

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Militante pour la fin des pratiques spécistes depuis plus de 17 ans, Anouchka s'est intéressée à la sociologie de la construction des problèmes publics pour découvrir les mécanismes faisant qu'un certain état de faits devient perçu comme problématique au sein d'une société et comment cela pousse cette dernière à agir par des mesures publiques pour éradiquer ce qui est devenu perçu comme étant problématique.

S’inspirant de la sociologie des mouvements sociaux et de la sociologie de la construction des problèmes publics, il sera proposé un mode d’emploi pour changer la société. L’examen des processus permettant d’obtenir un changement sociétal permettra d’augmenter l’efficacité du mouvement pour les droits des animaux. En analysant les trois phases de la construction des problèmes publics (mobilisation collective, médiatisation, politisation) il sera possible de déterminer les points sur lesquels le mouvement pour les droits des animaux peut encore travailler pour arriver le plus rapidement à la réussite.
Abolir la viande Réunion
Blancs-Coteaux
Jeudi 19 août, 10h12h45

Thomas Lepeltier - Atelier lecture : arpentage de Plaidoyer pour une viande sans animal, de David Chauvet et Thomas Lepeltier

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Peut-on fabriquer de la viande sans tuer d’animaux ? C’est le défi relevé par un nombre croissant d’entreprises qui développent une viande de culture, obtenue à partir de quelques cellules animales. Ces entreprises espèrent la commercialiser dans les années à venir. À travers la lecture de certains passages du livre Plaidoyer pour une viande sans animal (PUF, 2021), nous analyserons les raisons de défendre ce nouveau produit et nous verrons les faiblesses des critiques qui lui sont adressées.

L’atelier sera animé par l’un des auteurs du livre, Thomas Lepeltier.
Droit des animaux Réunion
Blancs-Coteaux
Jeudi 19 août, 10h12h45

Hugo Ruiz - Atelier lecture : arpentage de Comment sauver les animaux ? Une économie de la condition animale, de Romain Espinosa

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Romain Espinosa est chercheur en économie au CNRS, spécialiste des mécanismes de prise de décisions et des méthodes expérimentales. Ses travaux portent sur l’alimentation végétale et la condition animale : choix alimentaires, biais cognitifs, préférences politiques et sociales.

Paru en 2021, cet ouvrage très remarqué à sa sortie est l’un des premiers en langue française à aborder la question animale sous l’angle économique. Par cette approche, complémentaire des travaux déjà menés dans d’autres disciplines (philosophie, science politique, sociologie, etc.), Romain Espinosa nous fournit à la fois des outils d’analyse de la situation actuelle et des champs à investir pour le mouvement animaliste.

Lors de cet atelier, nous nous répartirons la lecture de différents passages de l’ouvrage puis en discuterons ensemble.

Atelier animé par Hugo Ruiz.
Élevage Conférence
Blancs-Coteaux
Vendredi 20 août, 11h1512h45

Sylvain Beretz - Aimer les animaux et les tuer ? Gestion émotionnelle et dissonances cognitives chez des petit-e-s éleveuses et éleveurs français-es aujourd'hui

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Écologiste et animaliste de longue date, Sylvain Beretz est formateur en ATCC (Approche et Transformation Constructive des Conflits). Cette approche a largement influencé et nourri le travail de recherche qu'il a mené dans le cadre de la préparation de son DHEPS (Diplôme de Hautes Études en Pratiques Sociales) sur la gestion émotionnelle des éleveuses et éleveurs dans leurs relations aux animaux qu'illes « élèvent ».

Il présentera son travail basé sur des entretiens menés auprès d'éleveuses et éleveurs vivrier-e-s à propos de leur rapport aux animaux qu'illes « élèvent » et qu'illes tuent. Son analyse est principalement psychosociale. Il y abordera en particulier les différentes formes d'attachement et de détachement qu'il a observées en lien avec leur gestion émotionnelle. Il tentera de montrer comment leurs pratiques et les différents modes de gestion émotionnelle observés sont empreints des normes patriarcales.
Végétarisme Réunion
Blancs-Coteaux
Vendredi 20 août, 15h17h30

Thomas Lepeltier - Atelier lecture : Les véganes vont-ils prendre le pouvoir ?, de Thomas Lepeltier

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Un projet de société abolissant complètement l’abattage et la consommation des animaux est-il vraiment réaliste ? C’est ce dont nous discuterons avec l’auteur de cet ouvrage, Thomas Lepeltier, après en avoir lu plusieurs passages. Contre l’idée que cette révolution ne se fera pas avant au moins un siècle, l’auteur tente de montrer qu’elle pourrait au contraire arriver dans un avenir relativement proche et esquisse un scénario de la façon dont elle pourrait se produire.
Droit des animaux Conférence
Blancs-Coteaux
Vendredi 20 août, 17h4518h30

Cédric Stolz - Mieux comprendre la morale utilitariste et ses variantes

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Cédric Stolz est professeur de philosophie et auteur de livres sur l'éthique animale.

Dans cette conférence d'introduction à la philosophie morale, il présentera plus particulièrement la morale utilitariste et ses nombreuses variantes. L'utilitarisme est une théorie morale incontournable dans le débat philosophique contemporain et est souvent mobilisée pour défendre les animaux, mais reste largement mal compris. Il s'agira alors d'en faire une présentation claire et de montrer comment ses diverses variantes se présentent comme autant de réponses à des objections qui lui sont souvent adressées. L'enjeu est de s'assurer de la qualité des justifications avancées en faveur de la lutte animaliste et de gagner en qualité d'argumentation pour mieux convaincre.
Élevage Conférence
Blancs-Coteaux
Samedi 21 août, 11h1512h45

Denis Buhagiar - Point sur la mobilisation citoyenne contre deux élevages intensifs de saumons à Boulogne-sur-Mer

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Denis Buhagiar est élu écologiste à la Communauté d'Agglomération du Boulonnais et coanimateur du collectif « Non aux projets de pisciculture intensive dans le Boulonnais ».

Dans son intervention, il fera part :

des méthodes utilisées par les autorités locales pour ne pas soumettre au débat public un projet présentant des risques majeurs pour l'environnement et la condition animale ;
de comment les collectifs, associations et partis se sont mobilisés ;
des premières actions citoyennes engagées ;
des actions prévues à l'avenir.
Animaux marins en captivité Distribution de tracts
Charleville-Mézières
Samedi 21 août, 14h3016h30

Stop Delphinarium

▶ en savoir plus
rue Pierre Bérégovoy
08000 Charleville-Mézières Grand Est
(Tél : 0677071255)
Orques et dauphins mènent une vie misérable dans les bassins en béton des delphinariums, où aucun de leurs besoins fondamentaux ne peut être satisfait.
Ils y meurent bien avant l'âge, malades, blessés et parfois rendus agressifs par l'ennui, la frustration et les innombrables privations.
Rejoignez-nous pour réclamer, aux côtés de One Voice, la fermeture des delphinariums et la libération des cétacés captifs dans un sanctuaire marin.
Animaux marins en captivité Manifestation
Metz
Samedi 21 août, 14h3016h30

Stop Delphinarium

▶ en savoir plus
64, rue Serpenoise
57000 Metz Grand Est
Orques et dauphins mènent une vie misérable dans les bassins en béton des delphinariums, où aucun de leurs besoins fondamentaux ne peut être satisfait.
Ils y meurent bien avant l'âge, malades, blessés et parfois rendus agressifs par l'ennui, la frustration et les innombrables privations.
Rejoignez-nous pour réclamer, aux côtés de One Voice, la fermeture des delphinariums et la libération des cétacés captifs dans un sanctuaire marin.
Droit des animaux Réunion
Blancs-Coteaux
Samedi 21 août, 15h17h30

Pierre Sigler - Atelier lecture : chapitre « La vie mentale des animaux » de La Révolution antispéciste, de Yves Bonnardel, Thomas Lepeltier et Pierre Sigler

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
« La vie mentale des animaux », troisième chapitre de La Révolution antispéciste, vulgarise de nombreuses études portant sur des capacités que l'on a longtemps qualifiées de « propres de l'homme » : l'empathie, la conscience de soi, la conscience réflexive, la mémoire biographique, la mentalisation (comprendre ce que pensent les autres)…

Après la lecture suivra une discussion avec l'auteur, Pierre Sigler.
Animaux marins en captivité Distribution de tracts
Troyes
Samedi 21 août, 15h18h

Stop Delphinarium

▶ en savoir plus
71, rue Émile Zola
10000 Troyes Grand Est
Orques et dauphins mènent une vie misérable dans les bassins en béton des delphinariums, où aucun de leurs besoins fondamentaux ne peuvent être satisfaits.

Ils y meurent prématurément, malades, blessés et parfois rendus agressifs par l'ennui, la frustration et les innombrables privations.

Rejoignez-nous aux côtés de One Voice, la fermeture des delphinariums et la libération des cétacés captifs dans un sanctuaire marin.
Abolir la viande Réunion
Blancs-Coteaux
Samedi 21 août, 15h17h30

Marie Semin - Atelier d'écriture créative : imaginons le monde post-abolition

▶ en savoir plus
Maison Familiale Rurale de Gionges, 66 rue de la Crolière
51130 Blancs-Coteaux Grand Est
(Tél : 0756882311)
Marie Semin est étudiante en master de recherche et création littéraire, et militante au sein de divers collectifs.

À quoi pourra bien ressembler notre monde une fois votée l’abolition de l’élevage ? Les pelouses seront-elles interdites d’accès à l’heure où les insectes commencent leurs lancinantes stridulations ? L’eau du robinet sera-t-elle enfin enrichie en B12 ? Demeurera-t-il malgré tout des trafics illicites de produits d'origine animale ?

C’est à toutes ces questions, et bien d’autres encore, que nous essayerons de répondre lors de cet atelier d’écriture créative. Plusieurs petits jeux d’invention, parfois accompagnés de supports, faciliteront la projection dans ces futurs (im)probables.

Le parti pris de cet atelier est mi-sérieux mi-loufoque : il y en aura pour tous les goûts ! Que vous soyez à l’aise ou non avec l’écriture, vous êtes les bienvenu·es. Il n’y aura pas d’obligation à lire ses textes : l’objectif est de passer un chouette moment d’invention par l’écriture, et de se rappeler, aussi, vers quoi l’on tend.

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info