Ouvrons les yeux sur l'élevage, la pêche et les abattoirs
→ menu : parcourir le site ←

Sodexo n’utilisera plus d’œufs de batterie, partout dans le monde

Partager / Diffuser cette page

Plus de partage
 
Communiqué de presse L214 - Éthique & Animaux



Sodexo, leader mondial de la restauration hors domicile, n’utilisera plus d’œufs de poules élevées en cage dans l’ensemble des pays où l’enseigne est présente, soit 80 pays sur tous les continents.

Cet engagement, annoncé ce matin par la multinationale française et relayé par le Washington Post, est le résultat d’une négociation avec l’Open Wing Alliance, coalition mondiale d’associations de défense des animaux dont L214 est le représentant en France, qui affiche l'objectif d'éliminer l’élevage en batterie des poules.

Copie d'écran Sodexo

La mise en oeuvre de cette politique d’approvisionnement plus responsable sera entièrement achevée en 2025. Sodexo utilise chaque année 250 millions d’œufs coquilles, soit l’équivalent des œufs pondus par 850 000 poules en élevage.

L214 félicite Sodexo pour cette évolution historique. Pour Brigitte Gothière, porte-parole de L214 : “L’engagement de Sodexo représente une avancée majeure et un signal pour l’industrie agroalimentaire dans son ensemble. La maltraitance animale de masse que constitue l’élevage en cage est inéluctablement vouée à disparaitre.”

Avec 420 000 employés (dont 37000 en France), Sodexo est le 19e plus gros employeur mondial.

Les industries ouvrent les cages aux poules

L’annonce de Sodexo, première mondiale pour une multinationale française et remarquable par son ampleur, s’inscrit dans le sillage d’un nombre croissant d’entreprises agro-alimentaires internationales.

Les engagements pris par d’autres géants de l’alimentaire comme Barilla, Mars, Mondelēz International (Prince, Lu, Mikado, Milka, Tuc, etc.), McDonald's ou encore Unilever (Ben & Jerry’s, Amora), mais aussi des enseignes françaises comme Monoprix ou Michel & Augustin, donnent depuis quelques années un nouveau tournant aux systèmes d’élevage des poules pondeuses.

En France, diminution l’élevage en cage

En France, la part des poules élevées en cage est passée de 96% en 1990, à 68% en 2014, au bénéfice de l’élevage en plein air, un chiffre qui reste 10% supérieur à la moyenne européenne. Le volume d’œufs de poules en cages acheté par les ménages en supermarchés a lui aussi chuté, passant de 64% en 2012 à 52% des achats en 2014 (source: Itavi).

Trente-deux millions de poules sont détenues en batterie en France. Ces conditions d’élevage impliquent de maintenir les poules enfermées dans des cages où la surface allouée à chaque oiseau ne dépasse pas celle d’une feuille de papier A4. De nombreuses études scientifiques ont mis en évidence les sévères privations comportementales et la souffrance des poules associées à ce mode d’élevage.

Super U, prochaine enseigne engagée ?

L214 appelle les entreprises agro-alimentaires françaises à prendre exemple sur Sodexo et à exclure les œufs de poules en cage de leur politique d’approvisionnement. Après avoir convaincu Monoprix et Michel & Augustin, L214 remettra prochainement à l’enseigne Super U les signatures de 100 000 citoyens, un cap symbolique franchi le 21 juillet dernier sur son site www.cr-U-aute.com.

Pictogramme : lettre protection animale Nous suivre
Recevez notre lettre d'info